La Disciple du Sage

Prologue


Traduction: Magycio


La réalité virtuelle. Cela faisait un demi-siècle que ce système avait été mis en place. Cette technologie s’était rendue irremplaçable pour l’économie mondiale moderne.

L’éducation se faisait grâce à l’accès à des terminaux spéciaux directement du domicile, et permettait de se connecter à une réalité virtuelle via internet pour assister à des cours. Sans les possibles risques encourus pendant les déplacements des étudiants, et car les instituions d’éducation virtuelles ne requéraient aucuns coûts de maintenance pour les écoles, aujourd’hui, les écoles en durs étaient en voie de disparaître.

Pareillement, pour le travail, l’accueil des clients se faisait aussi à travers la réalité virtuelle. Puisque que les programmes électroniques étaient utilisés pour tout, le coût des formalités administratives avait aussi disparu. Même en ce qui concernait les bâtiments d’entreprises — comme les sièges, par exemple — les frais de location et de maintenance d’un serveur privé étaient extrêmement moins chers que ceux d’un vrai bâtiment.

Comme toutes les choses, hormis les besoins physiques, pouvaient être satisfaites grâce à la réalité virtuelle, la technologie VR s’était développée rapidement.

Bien sûr, il était impossible que cette technologie ne soit pas ciblée par l’industrie du jeu. Bien qu’il requérait un équipement qui était toujours un peu cher, cette technologie était devenu si populaire qu’il était, par exemple, devenu commun pour les ménages normaux de l’acheter pour célébrer la majorité de leur enfant.

C’était arrivé par phase, mais différents jeux VR commencèrent à être développés. Sakimori Kagami était aussi l’un de ces jeunes ayant reçu une machine VR pour son passage à l’âge adulte.

Utilisant sa propre machine, il faisait son travail depuis sa maison. Pour ses pauses déjeuners, il mangeait le repas préparé par sa mère. Travaillant pour une PME typique qui demandait à peine des heures supplémentaires et n’ayant pas besoin de faire des déplacements, Kagami passait ses journées sans aucun sentiment de mécontentement particulier.

 

♦ ♦ ♦

 

Un jour, VRMMORPG appelé 『Ark Earth Online』 apparu.

Il avait commencé sans vraiment faire de bruit, et la β fermée commença et fini sans que quiconque ne l’ait remarqué.

La raison pour laquelle Sakimori Kagami connaissait ce jeu mineur était grâce à une publicité qui avait été diffusé tard dans la nuit. La publicité ne comportait ni son, ni vidéo, seulement le code d’accès VR personnel du jeu diffusé pendant 15 secondes.

Quand il lança sa machine VR pour jeter un coup d’œil, un espace virtuel blanc avec le titre 『Ark Earth Online』 apparu autour de lui. Les seules autres choses étaient deux lignes :

Commencer β ouverte

Télécharger

Intéressé par cette approche simpliste qui n’essayait pas de le flatter, il toucha le texte Télécharger. Alors, après avoir choisi “oui“, le processus d’installation commença. Étant donné les seuls indices qui étaient donnés pour le moment, avec ces caractères écrits avec une police assez commune flottant dans un monde d’un blanc pur et lisse, il n’avait absolument aucune idée du type de graphisme ou de monde que ce jeu offrirait.

Pourtant, Kagami était en quelque sorte séduit par ce jeu. Bien qu’il puisse difficilement l’expliquer, il sentait comme si quelque chose l’obligeait à installer ce jeu.

L’installation pris à peu près 15 minutes. Quand il essaya immédiatement de l’activer après, ce qui apparu fut un écran titre qui ressemblait presque à la réalité.

Ainsi commença les jours d’addiction de Sakimori Kagami à 『Ark Earth Online』.

 

 

Quatre ans s’étaient écoulés depuis que la β ouverte ait fini. Les nouvelles et avertissements à propos du jeu étaient quasiment inexistants dans les magazines de jeux ou même sur internet, mais avec le bouche à oreille et avec les joueurs mis sous pression par les gros jeux de combat en ligne, il devint vite populaire. Au contraire, c’était une étrange situation où, malgré le nombre de joueurs, des informations sur le jeu n’étaient pas échangé sur internet.

Le cadre du jeu était du fantastique typique, mais grâce à ses importants degrés de liberté, il était extrêmement populaire.

Seulement, comme un jeu en ligne, il y avait un point extrêmement mystérieux sur le jeu.

C’était la gestion.

Au cours des quatre années qui était passé, il y eu seulement deux mises à jours et puisqu’il n’y avait même pas de page d’accueil officiel, personne ne connaissait les règles du jeu et même le nom du développeur était inconnu.

Mais même ainsi, c’était un jeu extrêmement attirant, et à la fin, un certain nombre de personne pensèrent que leur attitude passive était une bonne idée, une qui ouvrait aux joueurs un large champ d’opportunités. Et ce qui était probablement le plus important de tout était probablement son absence de bugs.

 

♦ ♦ ♦

 

Le personnage qui joué Kagami était un vieux magicien débordant de dignité. Avec les cheveux et une barbe blanche amenait à l’esprit l’image d’un maître magicien, ce personnage, sur lequel Kagami avait passé la journée, avait une présence incroyable. Le nom du personnage était inspiré de ses deux sorciers imaginaires favoris, l’un était le directeur d’une école de magie qui apparaissait dans un film mondialement connu, tandis que l’autre était un magicien venant d’un film d’aventure à propos d’un anneau.

 

She_Professed_Herself_the-002

 

Le nom du personnage était Dunbalf. Sa classe, Expert en Invocation. Dans la β ouverte, il avait choisi la classe d’Expert en Sorcellerie mais il n’avait aucune idée de comment il était supposé apprendre la sorcellerie. Peu importe combien d’ennemis il vainquait, il ne pouvait pas apprendre la sorcellerie, et il n’y avait rien ressemblant à un tutoriel ou un manuel pour résoudre le problème.

C’était un jeu absurde qui vous laissez complétement vous débrouillez par vous-même après vous avoir abandonné tout à coup dans le monde, mais c’était amusant de chercher son propre style de jeu, de sorte que les joueurs étaient complétement absorbé par le jeu.

Malgré cela, peu importe combien il avait durement cherché, il n’avait pas pu comprendre comment apprendre la sorcellerie.

Un Expert en Invocation obtenait des invocations en vainquant des ennemis de type esprit et en formant un contrât avec eux, ou à travers des actions comme la résolutions de quêtes de classe spécifique. La dernière option était plus dure pour apprendre, mais depuis qu’une petite partie de ces méthodes étaient affiché sur des panneaux d’affichage, Kagami avait les idées de base de ce qu’il devait faire.

Bien sûr, à cause de l’absence d’explication pour le jeu, il y eut beaucoup de plainte parmi les joueurs, mais il fut découvert que le jeu avait un système où, si vous remplissiez des conditions strictes, vous pouviez même créer un pays, de sorte que la passion des joueurs alla bien vite dans ce sens.

Devenir un roi, développer une ville et former une armée. Envahir les pays voisins, construire des forteresses défensives, embaucher des mercenaires, etc.; à l’idée d’avoir la capacité de faire ces choses qu’ils avaient seulement vu avant dans la fiction, les joueurs devinrent fous d’enthousiasme.

Des joueurs ambitieux qui fondaient des nations, des joueurs qui admiraient ses fondateurs les suivaient, des aventuriers qui aimaient la liberté, des gens qui établissaient des sociétés secrètes, ainsi que des marchands, et des mercenaires, et en plus de ça, même des assassins; à cause de ces nombreux styles de jeux à profiter, le mécontentement finit par cesser progressivement.

En outre, la liberté n’était pas juste limitée à ça. Par exemple, en dépit du fait que, incluant les objets de classe légendaire, il y avait déjà une large variété d’armes, armures, potions et autres, avec un peu d’inventivité, les joueurs étaient capables de créer des objets complétement nouveaux. C’était de ne pas produire seulement des objets de classe légendaire, mais des choses qui surpassaient même cette classe. Cela avait atteint un point où les gens commençaient qu’il n’y avait rien qu’on pouvait faire dans la réalité qu’on ne pouvait pas faire dans le jeu.

Quelques joueurs qui s’étaient plongé profondément dans les travaux de forge devinrent connus de tous les joueurs, et une de leurs épées pouvait aller à des millions. D’autres, qui avait mené à bien leur maitrise de la charpenterie, développèrent des techniques qui leur permettaient de construire des châteaux. Les joueurs obsédés par la spéléologie découvrirent des sources chaudes, et étaient maintenant les propriétaires de gigantesques onsens. Il y en avait même qui avait imaginaient leurs propres techniques à l’épée et qui ouvrait un dojo pour les enseigner.

Quel genre de compétences y avait-t-il ? Jusqu’où iraient-ils avec leur créativité ?

Il y avait ceux qui utilisé librement les compétences pour développer de nouveaux sports, ceux qui réalisé leurs rêves de devenir des pirates, ceux qui risquaient leur propre vie pour collecter des informations sur tout le continent et devenir des courtiers en information. Tentant un grand nombre de choses, les joueurs réussissaient chacune d’entres elles ー même les idées les plus ridicules été efficaces.

Parmi ces joueurs, il y en avait aussi qui tenaient des listes de compétence en organisant le nombre massif de compétences connues. Ils allaient au devant de chaque joueur et posaient des questions sur les détails des techniques qu’ils avaient développées, collectant tout dans un livre. L’encyclopédie des compétences fut publié et devint un énorme best-seller, leur rapportant une fortune.

En fait, Dunbalf était une personne célèbre qui avait développé un grand nombre de techniques uniques. Une d’elles était une technique qu’il avait développée à travers des tâtonnements, conçue pour compenser les points faibles de ceux qui agissaient pour la sécurité. C’était le développement d’un second job, appelé “Deuxième Classe“ par les joueurs. La classe principale de Dunbalf était Expert en Invocation, tandis que son autre job était un spécialiste de la proximité des classes Experts, l’Expert Xian. À travers des entrainements tels que s’asseoir sous des chutes d’eau et s’attacher la tête en bas à des arbres pour une journée entière, un Expert Xian pouvait apprendre leurs compétences.

Accessoirement, la façon pour un Expert en Sorcellerie d’obtenir ses compétences fut découverte petit à petit dans le mois suivant le début officiel du jeu; les joueurs étaient supposé placer un catalyseur sur un papier avec un cercle magique dessiné dessus, et ensuite utiliser la seule compétence dont les Experts en Sorcellerie disposaient dès le début, la 【Sorcellerie : Flamme】, pour le brûler.

Quatre ans après le début de ce jeu miraculeux, Kagami était devenu un membre des Neuf Sages, un groupe qui était considéré comme un des piliers d’un certain pays.

 

♦ ♦ ♦

 

Un jour, Kagami était allé supprimer des monstres qui étaient apparus près de la frontière de la nation à laquelle il appartenait. Ce type de mission d’extermination était commun, et d’autres membres de sa nation l’avaient déjà fait. Et c’était maintenant le tour de Kagami.

Quittant la tour qu’il utilisaient comme base principal, Kagami se dirigea indolemment vers les frontières nationales quand, soudainement, il entendit un appel venant du monde réel sous la forme de la voix stridente de sa sœur, signalant que c’était l’heure du diner.

Après avoir mangé, il se replongea dans la réalité virtuelle. Immédiatement, il remarqua qu’il y avait un message pour lui. Examinant son contenu, Kagami apprit que l’argent en ligne qu’il avait acheté pour 『Ark Earth Online』 était sur le point d’expirer.

Il avait acheté 1000¥ quand le jeu avait commencé pour le première fois, et ensuite 2000¥ de plus un mois plus tard.

Comme les autres jeux en ligne, 『Ark Earth Online』 avait aussi une boutique. Cependant, les choses vendues n’étaient justes que des objets sans importance pour supporter un style de jeu.

Il n’était pas exagérer de dire que, parmi les objets de la boutique, il y avait un produit classique que tout les joueurs avait acheté: la 『Trousse de Toilette』. Une unité était vendu pour 500¥ et permettait au joueur de réinitialiser l’apparence de son avatar; la raison pour laquelle cet objet se vendait si bien était grâce à l’abondance d’options modifiables pour le personnage.

Au début du jeu, le nombre de détail de l’apparence que l’on pouvait choisir gratuitement était dans les milliers, mais avec la 『Trousse de Toilette』, cela montait dans les dizaines de milliers. C’était basiquement du bon sens que, avant tout, le joueur se connectait avec une apparence aléatoire et ensuite utilisait la 『Trousse de Toilette』 pour se faire une nouvelle apparence, une qui était vraiment en accord avec ses goûts.

 

♦ ♦ ♦

 

Au côté de la 『Trousse de Toilette』, il y avait un autre objet classique, le 『Continent Flottant』. Il était à peu près de la taille d’un terrain d’athlétisme de 100 mètres de circonférence, et il était considéré comme un objet utile car un joueur pouvait faire ainsi plus d’activités dessus. En plus, depuis qu’il était capable de voyager en volant à travers les airs, les gens l’utilisaient comme véhicule qui pouvait se déplacer tout en ignorant les contraintes du terrain.

Le prix d’un 『Continent Flottant』 était de 2000¥. Comme l’argent en ligne pouvait seulement être acheté en étant un multiple de 1000¥, après déduction des coûts de la trousse et du continent, Kagami s’était retrouvé avec les 500¥ qui était sur le point d’expirer. C’était juste un simple 500¥ de quatre ans donc, comme on pouvait s’y attendre, il n’y avait pas d’attachement particulier. Tout de même, il sentait — un fond de pingrerie, peut-être — que ce serait du gaspillage de laisser disparaître l’argent, il ouvrit donc le menu de la boutique.

Pour les objets lié à l’artisanat, il y avait une salle d’artisan complète avec des équipements de production de haute qualité, dont le prix était fixé à 1000¥. Ensuite, dans la catégorie qui incluait le 『Continent Flottant』, il y avait d’autres objets lié à la topographie qui pouvait être placé sur ce terrain volant, comme des bâtiments et des lacs par exemple, chacun étant vendu pour 2000¥. Enfin, pour compléter la composition de la boutique, il y avait la 『Trousse de Toilette』.

En fin de compte, la seule chose qu’il pouvait acheter était la trousse. De plus, même si quelqu’un désirait obtenir juste une seule 『Trousse de Toilette』, il serait obliger d’acheter le minimum de 1000¥ de crédit en ligne. C’était la dure réalité du monde des adultes.

Comme ce serait tout simplement un gaspillage à ce rythme, Kagami acheta finalement une 『Trousse de Toilette』. Par conséquent, sa solde monétaire VR devint 0.

Il se connecta ensuite au jeu pour terminer sa mission d’extermination. En utilisant son bracelet-terminal, il ouvrit l’inventaire. Là, Kagami trouva une petite boite laquée — la 『Trousse de Toilette』 qu’il venait d’acheter. Ça faisait quatre ans qu’il en avait utilisé une pour la dernière fois.

À cette époque, il était complétement obsédé par si, oui ou non, il pouvait créer son avatar idéal masculin, et donc il ne se souvenait plus de rien sur les autres détails de l’apparence disponible.

Maintenant, Kagami se sentait un petit peu curieux à ce sujet, donc il utilisa la 『Trousse de Toilette』 et fut emmené à la page de création d’avatar, un écran qu’il n’avait pas vu depuis 4 ans.

Les détails qu’il pouvait choisir était séparé en catégories, de façon que résultat définissait “l’impression qu’un personnage pourrait donner aux autres“ qui incluait des caractéristiques comme “vivant“, “réservé“, “volontaire“, “lâche“ et plusieurs autres. En plus, il y avait même une catégorie pour “l’atmosphère“ ou la “présence“ exprimé par l’avatar, comme “mystérieux“, “solennel“, “lugubre“, “brillant“, etc. Pour aider le joueur, chaque catégorie et caractéristique pouvaient être trouvé grâce à une recherche dans le menu.

Ce que Kagami sentait après avoir parcouru la liste était que, comme il s’y attendait, son avatar actuel, Dunbalf, était tout simplement le meilleur.

Il n’y avait probablement rien de mieux que cet avatar. Après tout, c’était quelque chose de crée à partir de son véritable idéal de ce qu’un homme devrait être. Tout en admirant avec satisfaction l’œuvre d’art qu’il avait crée, un mot, du coin de l’œil, attira son attention:

Masculin

C’était le mot qui indiquait le sexe de l’avatar.

Et soudainement, une pensée traversa son esprit. Son image masculine idéale était déjà parfaitement créée, n’est-ce pas ? Alors, qu’en était-il de son image féminine idéale ?

Il changea le sexe masculin en féminin, et Dunbalf devint une fille.

Sur le coup, un sentiment embarrassant agitait son cœur. Même si c’était un jeu, regardait en face le visage d’une fille lui donnait ce  sentiment de honte indescriptible.

Tout en étouffant fermement cette honte… ou plutôt, avec un peu d’excitation, il choisit les détails du personnage.

 

♦ ♦ ♦

 

Combien de temps s’était-il écoulédepuis qu’il avait commencé à créer son idéal féminin ? Juste au moment où Kagami terminait l’avatar exactement tel qu’il le souhaitait et l’admirait avec un sourire en coin, il était déjà appelé pour le petit déjeuner.

Quand il regarda l’heure, il était déjà 9h du matin.

Avant même qu’il ne s’en rende compte,  il fut assailli par une intense envie de dormir. Quand il essaya de toucher le bouton de déconnexion, le monde devint noir, et Kagami perdit rapidement conscience.

 

>Suivant>

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s