Magi’s Grandson

Chapitre 8

Changement de plan


Traduction: Magycio


Le jour suivant, après la surprise de la fête d’anniversaire où l’on apprit que papy ne m’avait pas appris le bon sens de ce monde, j’étais retourné avec tous le monde dans la prairie où je m’entrainais à la magie.

Quand « porte » s’ouvrit, ils furent tous si surpris qu’ils en restèrent bouche bée.

Quant à la raison pour laquelle nous étions venus ici, ils voulaient vérifier quel genre de magie papy m’avait appris puisque j’étais ignorant du fonctionnement de ce monde. L’idée venait de mamie, et tout le monde avait été d’accord et avaient qu’ils voulaient voir aussi, donc je les avais emmenés avec moi.

« Haa… alors que la magie de « porte » m’avait surprise, quand je pense qu’il a fait spécialement un si long chemin pour venir s’entrainer à la magie ici… Ah, je ne veux pas y penser plus. »

« Malgré ce que vous dites, dame Melinda, si nous ne le vérifions pas, nous ne saurons dans quel genre de problème Shin pourrait se mettre, faites-vous une raison et vérifions. »

… D’une certaine manière, ce qu’ont dis mamie et oncle Dis est assez dure. Bon, c’est bien aussi, et puisque tout le monde est là, je devrais y aller au maximum.

Et ainsi, je ne leur montrai pas seulement la pyromancie que j’avais montré à papy hier ; utilisant l’hydromancie, je fis en un fouet aqueux et fis aussi voler des balles de glace.

En utilisant l’aéromancie, je fis une rafale descendante avec « rafale », « onde vide », « tourbillon » et « pression atmosphérique » et générai de l’électricité. Avec, j’utilisai « coup de foudre » ; je courbai la lumière pour créer un camouflage optique.

Je rassemblai aussi les rayons du soleil et tira un rayon de lumière vers le ciel. Utilisant la géomancie, je créai une muraille impénétrable, fis un tir de barrage de terre et fis jaillir du sol des poteaux en forme de cône comme riposte contre des gens qui essaieraient de charger vers moi.

Après avoir fais étalage de toutes ces magies, je me retournais pour voir tout le monde.

Tous avaient un sourire forcé comme s’ils avaient renoncé à quelque chose.

C’était rare de voir ce genre d’expression sur le visage de grand sœur Chris.

Pendant que j’y songeais, mamie Melinda marcha vers papy et l’empoigna.

« Merlin ! Tu… Tu… Pourquoi n’as-tu pas appris à cet enfant la prudence !!! »

« En effet. »

« C’est légèrement effrayant. »

Eh~ vous n’êtes pas tous un peu cruel ?

« Mais voyez-vous, il absorbait tout ce que je lui apprenais et alors, j’ai inconsciemment voulu voir jusqu’où il pouvait aller. »

« Qu’est-ce que tu veux dire par « et alors » ?! C’est épouvantable !! »

Ooh, mamie est super en colère.

« Si nous n’y pensons pas correctement, il ne sera pas capable de sortir dans la monde… De la magie avec des pouvoirs si destructeurs… Même avec juste la magie de transfert appelé « porte » que Shin a utilisé plus tôt… Si un pays mettait la main sur Shin, la possibilité qu’il vise la conquête du monde est extrêmement forte, » dit alors oncle Dis.

Eh ? C’est si dangereux que ça ? Tout le monde ne peut pas le faire ?

« Oui, de plus, il a reçu un entrainement aux arts martiaux de la part de Michel. Il peut aussi combattre en mêlée, et comme pour la magie de longue-portée, il a ce genre de puissance. Si cela s’ébruite, tous les pays essayeront désespérément de capturer Shin pour eux-mêmes, » lança aussi Chris.

Eh ? C’est si sérieux ?

Alors que j’étais perplexe devant le cours imprévu qu’avaient pris les choses, oncle Dis ouvrit une fois de plus la bouche.

« … Maître Merlin, il y a quelque chose dont j’aimerai vous parler, vous êtes d’accord ? »

« Pff… Pff… avant ça… peux-tu… faire quelque chose… à propos d’elle ? » dit papy, le souffle court.

« À qui la faute ?! À qui ?! »

Mamie Melinda enserrait de ses mains la nuque de papy.

Mamie, si tu t’excites trop, tu vas te sentir mal.

« À qui la faute ?! À qui ?! »

Pas bon, cette fois, c’est moi qu’elle vise.

Grâce à ça, papy s’échappa de l’étranglement de mamie et commença à parler avec oncle Dis.

« Maître Merlin, à vrai dire, la puissance de Shin est anormal. Il a un pouvoir qui peut perturber l’équilibre des puissances entre les pays. En outre, Shin ignore à quoi ressemble le monde hors de cette forêt. Si il était jeté dans la société tel qu’il est maintenant, il serait manipulé par les pays. Ce n’est ni bon pour Shin, ni pour le monde. »

« Ce que tu dis est vrai… »

Eh bien, c’est un peu cruel. Même si je suis comme ça, j’étais un membre des plus convenable de la société dans mon ancien monde. Cependant, comme je n’ai dis ça à personne, ils ne le savent bien sûr pas.

« Par conséquent, j’ai une idée. Pourquoi n’inscririez-vous pas Shin dans une académie de magie avancée de mon pays ? »

« … Ça, ce n’est pas une tentative de mettre Shin du côté de ton pays ? »

Il y avait une certaine dureté dans la voix de papy… C’est la première que je l’entends parler comme ça…

« En cet instant, en ce lieu, je jure que je n’utiliserai pas militairement Shin. J’ai vu grandir Shin depuis qu’il est enfant. Jeter Shin, que j’ai toujours traité comme mon propre neveu, dans les affres de la guerre, mes sentiments ne m’y permettent pas ! »

« Si c’est comme ça, alors que veux-tu dire exactement ? »

« Comme vous devez déjà le savoir, il y a une académie de magie avancée dans la capitale de mon pays. Cette académie est une institut pour les études supérieures où nous entrainons les étudiants particulièrement excellent parmi les étudiants qui leurs études secondaires à 15 ans. C’est un endroit où les individus spécialement doués, même parmi les magiciens, sont rassemblés. Si c’est cet endroit, nous pourrons découvrir à quel point la magie de Shin est anormale et la comparer au niveau d’autres magiciens qui sont généralement considérés comme excellents. »

… Je suis anormal ? Sérieusement ?

« En outre, l’inscription à l’académie de magie avancée commence à partir de 15 ans. Ne pensez-vous pas que c’est une occasion parfaite pour Shin, qui n’a jamais rencontré des personnes de son âge, de se faire des amis ? Bien que Chris et Sieg aient un âge proche, eh bien… ils sont comme ça… »

Ah, Chris et Sieg, qui se dévisageaient l’un l’autre… détournèrent soudainement le regard.

… Comme ça, bien sûr, ils sont traités en tant que « comme ça. »

« Je vois ce que tu veux dire… »

« Bien sûr, maître Merlin a une maison dans la capitale royale. Si il vit là-bas, je pense qu’il pourra apprendre le comment se comporter en société, comment utiliser l’argent, etcetera… »

« Humm… euh, Shin. »

« Humm ? Qu’est-ce qu’il y a ? »

« Je crois que ce que Diseum propose est le meilleur choix, mais qu’en penses-tu ? »

Diseum ? Qui est… Ah ! C’est le vrai nom d’oncle Dis !

« Je pense aussi que c’est bon. Je voulais essayer d’aller à l’école et de me faire des amis de mon âge. En quelque sorte, je suis vraiment excité. »

Bien entendu, je ne me sens pas seul car tout le monde veille sur moi mais, bien sûr, je veux aussi expérimenter le fait de m’amuser avec des amis de mon âge.

« Ah bon ? Si c’est le cas, je vais dire quelque chose à l’académie. Cependant, bien que je pense personnellement que ça irai de t’inscrire immédiatement, comme formalité, tu vas devoir passer l’examen d’entrée, d’accord ? »

« Ça me va. »

« Je suis désolé. La raison pour laquelle tu dois passer l’examen est que le répartition des classes après l’inscription est basé sur les résultat de l’examen. De plus, l’éducation magique avancée de mon pays est une parfaite méritocratie, où même un noble ne peut pas utiliser son autorité comme bon lui souhaite. »

« Qu’est-ce qui se passe si on surpris à prendre avantage de notre position de noble ? »

« Tu seras sévèrement punis. »

« Effrayant !! »

« Comme c’est un acte qui peut faucher les bourgeons d’un excellent magicien, c’est quelque fois considéré comme une trahison envers la nation. Shin peut être renvoyé, d’accord ? » dit-il en souriant.

« Sincèrement, je ne ferai rien qui puisse causer des problèmes à papy. Ceci mis à part, depuis que nous avons commencé à parler, depuis un bon moment déjà, j’ai entendu des mots comme « mon pays » et à propos d’autorité. Qui es-tu exactement, oncle Dis ? »

« Ohhh, maintenant que tu le dis, je ne l’ai jamais mentionné, hein. Mon vrai nom est Diseum Von Earlshide, le roi du royaume d’Earlshide. »

… Penser qu’il était un roi.

« Alors… Chris et Sieg sont… »

« Je suis chevalier de la division de la garde impériale et je suis venue ici en tant que garde de Son Altesse. »

« Je suis un magicien de la division des magiciens de la cour impériale, je suis aussi le garde de Son Altesse. »

Penser qu’ils sont les gardes du roi.

« Eh~ ! En mettant de côté Chris, Sieg, tu as menti ! »

« Attends une minute, qu’est-ce que tu veux dire par que c’est un mensonge ?! Et aussi, pourquoi « en mettant de côté Chris » ?! »

« Huhu, comme je le pensais, Shin a de bons yeux. »

« Qu’est-ce que tu dis ?! »

« Qu’est-ce qu’il y a ? Ah~n ? »

Et ils recommencèrent à se dévisager.

« Bon, en ignorant ces deux-là, » « « Hé ! » » « Qui est Michel ? »

C’est un peu bruyant dans mon dos, mais je vais juste ignorer ça.

« Je me suis déjà retiré de l’ordre de chevalerie il y a plusieurs années. Avant que je le quitte, j’étais le général des chevaliers. »

Quoi ? C’est un regroupement de plein de dirigeants de pays ?

« Mais pourquoi un roi viendrait rendre visite à papy de temps en temps ? »

« Oh, alors que tu as appris que j’étais roi, tu ne changes même pas ta façon de t’adresser à moi, hein ? »

« C’est parce que je te connais depuis longtemps. Peut-être à cause de ça, je te considère comme un proche. Donc même si tu me dis de changer ma façon de te parler, je ne le pourrai pas. »

« Hahaha, très bien, très bien. Même mon vrai neveu, ma nièce et de plus mon propre fils et ma fille me parle formellement. Seul toi me parles de cette façon. Donc je te demande très sincèrement de ne rien changer, d’accord ? »

Il est un roi plutôt sociable, hein.

« Je comprends mais quelle est la raison pour laquelle tu venais ici ? »

« Oh, c’est vrai. Shin, connais-tu l’histoire où ton grand-père, maître Merlin, a vaincu un humain corrompu, aussi connu sous le nom de diable ? »

« Oui, papy me l’a raconté. À cet époque, plusieurs villes et villages disparurent sans laisser de traces et un pays sombra. »

« Connais-tu le nom de ce pays qui fut détruit ? »

« Non, je ne l’ai pas entendu… mais… »

En suivant le déroulement de l’histoire, c’est sûrement…

« C’est vrai. Comme tu as dû déjà le deviner, c’était mon pays. »

« C’est donc ça… »

« En ce temps-là, j’étais encore un étudiant de l’académie de magie avancée. Un diable apparut dans mon pays et détruisit un village. Mon père… qui était alors le roi, et les hauts gradés firent un branle-bas de combat comme une ruche qui avait été touché. En plusieurs occasions, des forces expéditionnaires furent envoyées mais elles rencontrèrent toutes la défaite, et cela à maintes reprises, jusqu’à ce que, finalement, une ville fut détruite. C’est alors que la requête d’extermination fut faite aux jeunes magiciens de l’académie de magie et je m’inscrivis aussi pour participer à la force expéditionnaire. »

Un prince a le droit de se mettre en danger comme ça ?

« Il n’y eut aucune opposition ? »

« Bien sûr, l’opposition à mon action fut grande. L’investiture faisant de moi le prince héritier avait déjà eu lieu. Mais ma fierté en tant que diplômé de l’académie de magie, qui utilisait le système méritocratique, ne m’autorisait pas à ignorer la situation. Je ne pouvais souffrir que pendant que mes amis irait vers une mort certaine, je serais assis seul en sécurité. »

Trop cool~ oncle Dis est vraiment trop cool~

« Ooh… »

« Mais… Bien sûr, ce qui est effrayant reste effrayant. Alors que le jour du départ approchait, les nuits d’insomnie de mes amis et moi s’écoulaient de même. Et ensuite, nous partîmes enfin et nous fîmes vraiment face au diable. Même encore aujourd’hui, je peux me rappeler ce désespoir. »

« Ensuite ? Qu’est-ce qui s’est passé ? »

« Il n’y avait pas que nous, les étudiants de l’académie de magie, mais aussi d’excellents soldats et d’autres magiciens… nous fûmes tous balayé par la force écrasante du diable. Et quand je pensais que c’était fini, à ce moment-là, celui qui apparut fut… »

« Papy. »

« Lui et dame Melinda. »

Eh ? Mamie était aussi là ?

« Je suis juste une enchanteresse. J’étais juste là comme soutien. »

« Mais pourtant, vous étiez incroyable. »

« C-C’est vrai ? »

Mamie était timide. Elle en avait l’air un peu mignonne.

« D’un coup, ils apparurent tout deux courageusement et, bien que ce fut une lutte serré, ils vainquirent le diable. Maître Merlin qui faisait face au diable en combat acharné et dame Melinda qui maniait des outils magiques était un spectacle qu’on ne peut qualifié que d’ensorcelant : leurs deux silhouettes faisaient qu’on les désirer au point d’en trembler. »

Acharné ? Ensorcelant ?

« Papy… Mamie… »

« Ne dis rien… c’était la folie de la jeunesse… »

« Qu’est qu’il y a ? Je peux encore servir, pas vrai ? »

Mamie…

« Bon, quoi qu’il en soit, ainsi, ils vainquirent le diable. D’autres parts, puisque j’étais sur place, comme ils avaient évité une crise national et aussi sauver le prince héritier, ils furent tout deux traité en héros. Depuis lors, je suis devenu ami avec maître Merlin malgré nos différences de statut. Cela continua même après que je fus couronné roi et, même maintenant, je viens de temps à autre ici pour me plaindre des vicissitudes de la politique. »

D’accord… attendez une minute…

« C’est uniquement pour te plaindre ?! »

« Bien sûr que ça l’est. Gouverner un pays est mon travail ainsi que ma responsabilité. Bien que ce soit maître Merlin, je ne peux lui mettre cette responsabilité sur les épaules, n’est-ce pas ? »

Trop cool~, oncle Dis est vraiment trop cool !~

« Ainsi, comme tu es le petit-fils de la personne à laquelle j’ai une grande dette, je n’ai aucune intention de t’utiliser politiquement ou militairement, donc tu peux te rassurer et venir l’esprit serein. »

« Humm, je comprends. Eh bien, quand devrais-je partir ? »

« Ah, puisque l’examen commence après le nouvel an, il serait préférable que tu viennes à la capitale avant. »

Grâce à ça, la décision de me faire aller à la capitale royale fut prise. Comme j’avais aussi besoin d’apprendre le bon sens de la société, papy viendra avec moi.

Bien que ce soit un peu la honte de ne pas pouvoir s’en sortir sans papy, je suis aussi un petit peu heureux. Je trépigne d’avance de voir quel genre de vie j’aurai dans la capitale royale.

Et alors, je demandai finalement quelque chose qui m’ennuyait.

« On dirait que papy et mamie ont fait équipe avant dans le même groupe ? »

Dès que je le dis, l’ambiance devint étrange.

Eh ? Quoi ?

« Dire qu’ils étaient ensemble dans un groupe… ils n’étaient mariés à la base ? » dit Chris en lâchant une bombe de classe atomique.

« EEEEeeeehhhhh !!! »

« … Hoho. »

« … La folie de la jeunesse. »

Sérieusement ?

 

<Précédent< >Suivant>

Publicités

8 réflexions sur “Magi’s Grandson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s