Magi’s Grandson

Chapitre 6 :

La vérité sur mes origines


Traduction: Magycio


Le jour suivant celui de ma victoire sur le démon, l’entrainement de Michel s’était encore renforcé.

Pourquoi ?

En plus, papy et mamie ont l’air un peu bizarre. Comme s’il y avait quelque chose entre eux deux.

Pourquoi ?

Après un jour passé dans cette situation incompréhensible, Papy m’appela pour discuter alors que je sortais de la baignoire, que j’avais crée vite après avoir appris la magie d’enchantement.

« Shin, tu peux m’accorder un moment, s’il te plait ? »

« Hmm ? Papy ? »

« J’ai une petite histoire à te raconter. »

« Hmmm ? »

D’ailleurs, mamie et Michel étaient déjà rentrés chez eux. D’une certaine façon, ils étaient toujours dans les environs, mais comme l’autre jour, ils ne restaient presque jamais et ce n’était pas comme si ils venaient tous les jours non plus.

Donc dans une telle situation, il n’y avait seulement que nous deux, papy et moi.

« Maintenant, Shin, j’aimerai te parler de tes origines, d’où tu viens. »

« Mes origines ? »

Donc c’était pour ça, hein. Est-ce qu’il veut parler de la fois où il m’a trouvé bébé ?

« Euh… Shin, tu n’es pas mon vrai petit-fils. »

« Eh ? »

… Désolé, mais je le savais déjà…

« Je suis désolé… de ne pas te l’avoir dit avant. »

« Non… ça ne fait rien. »

Pour l’instant, comblons les vides de l’histoire.

« Et donc… si je ne suis pas ton vrai petit-fils, pourquoi est-ce que je vis avec toi, papy ? »

« C’est quelque chose qui est arrivé il y a de ça neuf ans. Par chance, j’étais en route pour acheter des choses dans une ville voisine. Alors que je marchais, il commença à pleuvoir et je me suis écarté un peu de la route pour chercher un abri dans la forêt qui la bordait. »

« La pluie… »

En y pensant, il pleuvait aussi cette fois-là.

« Alors… il y avait les traces du passage récent du chariot… mais il avait été attaqué par un démon… et il n’en restait plus grand chose. »

Un démon… un chariot qui a été attaqué… je peux d’une certaine manière l’imaginer.

« Tout autour gisait les débris du chariot et… des… restes mutilés d’humains… je me suis approché de cette scène macabre car je pensais qu’il pouvait y avoir des survivants, ou au moins pouvoir prier pour les victimes. Après avoir fait ça… j’ai entendu le cri d’un bébé près des débris du chariot. »

Papy me regarda fixement quand il arriva à ce moment de son histoire.

« J’ai paniqué et me suis mis à chercher la source de cette voix. Et ensuite… j’ai trouvé un bébé. »

« Et c’était moi… »

« Oui. Quand le chariot a été attaqué, tu t’es évanoui probablement à cause du choc. Et quand la pluie avait commencé à tomber, ta chaleur corporelle a baissé et tu étais presque en hypothermie. C’est sans doute grâce à ça que le démon ne t’a pas remarqué et t’a laissé vivant. »

Donc c’était ce qui été arrivé. J’avais commencé à penser que c’était étrange d’avoir survécu à une attaque d’un démon, mais si j’étais en hypothermie, ça se tiens. Peut-être que c’était à cause du stress causé par cet événement que mes souvenirs antérieurs étaient revenus. Et c’est peut-être grâce àeux que j’ai été capable de me remettre de mon hypothermie ?

« Je ne suis pas certain de comment tu t’es remis de ton état d’hypothermie. Mais tu t’es remis à respirer quand je me suis approché de toi. J’ai pensé que c’était le destin et après avoir prier pour les victimes, je t’ai ramené avec moi à la maison. »

« Et… qui sont mes parents et d’où venaient-ils ? »

« Je suis désolé mais ils étaient déjà mort à mon arrivé… je n’ai rien pu trouver qui m’ai permis de les identifier. »

« Hmm… c’est donc ainsi. »

« … Tu es vraiment calme à propos de ça… »

Hmm, oui, après tout…

« Même après que tu m’ai dis pour mes parents, c’est sûrement parce que je ne me souviens pas du tout d’eux. »

« Il y a aussi ça, c’est vrai. »

En outre…

« En plus, je t’ai toi, papy. »

« … ! »

C’est vrai, il y avait papy qui m’aimait de tout son cœur et qui m’avait élevé alors que je n’étais même pas son vrai petit-fils.

«Et il y a aussi mamie Melinda, oncle Michel. Et aussi, oncle Dis, grand sœur Chris et bien que c’est une personne vraiment bizarre, il y aussi grand frère Sieg. »

J’ai cité des noms de personnes qui ne sont pas encore apparu, donc je vous pris de m’excuser.

« Regarde, c’est pourquoi je n’ai jamais pensé que j’étais seul car je n’avais pas de parents. En fait, il y en a tellement que ça en devient ennuyeux. »

« Shin… »

Et donc…

« C’est pourquoi papy, »

« Hmm ? »

« Merci de m’avoir trouvé. »

Il m’a sauvé la vie.

« Merci de m’avoir aidé. »

Et de me faire toujours manger de bon repas.

« Merci de m’aimer. »

Et de m’avoir enseigné tout sorte de magie.

« Je suis très heureux que se soit papy qui m’ai recueilli. »

Bien qu’immédiatement après ma naissance, le sort m’ait été défavorable, maintenant, c’est tout le contraire. Je n’ai jamais été aussi heureux avant.

« Shin…u, urgh… u, u, U ou uuu ! »

Pas bon, papy s’est vraiment mis à pleurer. Toutefois, c’était vraiment ce que je ressentais, donc je suis content d’avoir pu le dire.

Papy, encore merci.

 

<Précédent< >Suivant>

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s