Philospher’s Grandson

Rencontrer les camarades de classe


Traduction: Magycio


 

Je n’aurais pas dû dire une blague pendant le discours.

Comment aurais-je pu le savoir ! Comme je pouvais seulement me baser sur les souvenirs de mon ancien monde, et dans ces souvenirs, c’était une base d’ajouter de l’humour aux discours afin de détendre la salle.

Le sens commun de ce monde me met à bout, pour ce que j’ai appris pour la première fois et pour le spectacle que j’ai donné au public.

« Eh bien~ dans mon cas, j’ai trouvé ça plutôt intéressant ? Un discours normal dans ce genre d’endroit est ennuyeux et me donne envie de dormir. »

Soudain, j’entendis une voix. Comme elle était assise sur siège prêt du mien, je suppose qu’elle est aussi membre de la classe S.

« Je suis Alice. Alice Corner. Enchantée de te rencontrer, Shin Walford. »

« Ah, heureux de te connaître aussi. »

« Je pense que le discours que tu as fais un peu plus tôt était intéressant. Les discours de primaire et du collège étaient vraiment assommants, mais on n’y pouvait rien. Je pense que nombreux sont les étudiants qui pensent ça aussi. Tout à l’heure, la majorité du corps étudiant riait, je me demande s’il n’y aura pas beaucoup de personne qui vont essayer de t’imiter ? »

« … C’est vrai ? »

« Oui. D’ailleurs, Walford. »

« Appelles moi juste Shin. »

« Alors Shin. Shin… tu es le petit-fils de messire Merlin et de dame Melinda ? »

Pour être précis, c’est en fait un peu différent. Je me demande si ils savent tous que papy et mamie ne sont plus mariés ?

« Eh bien, oui. »

« Ils sont venus aujourd’hui ? »

« Ils étaient probablement assis avec les autres tuteurs… »

Qu’est-ce que c’était que ça ? C’est le genre de situation où elle que je la présente à papy et mamie ?

« C’est vrai ? Eh bien, puisque nous allons être camarde de classe dorénavant, il serait préférable que je les salue, hein~ »

C’est la première que j’entends qu’il est nécessaire de saluer les tuteurs d’un camarade.

« Ah ! C’est pas juste ! Je veux aussi y aller ! »

« Moi aussi. »

« Moi aussi je veux y aller~ »

« Je veux aussi les saluer. »

« J’aurai grand plaisir à venir, moi-aussi, si vous n’y voyez point d’inconvénient. »

C’était qui ça ? Il y avait un samurai ?!

« Oh ? L’académie a donc une règle qui dit que nous devons saluer les parents de nos camarades de classe ? »

« Prin-Prince Auguste… »

« Dans ce cas, naturellement, je vais demander à ce que vous rencontriez tous Père. »

« P-Pas besoin ! Ça serait beaucoup trop ! »

« Alors arrêtez de faire les idiots et calmez-vous. Regardez, ce n’est pas le professeur qui arrive ? »

Eh ! Wow~ Il est vraiment furieux. On dirait qu’aujourd’hui, il ne fait rien d’autre que grogner.

« Après ça, nous irons dans la salle de classe, donc laissez vos bavardages ici. »

« Ou-oui. Je suis vraiment désoler… »

« Pardon, Gus, tu m’as sauvé. »

« C’était normal. »

Comme je le pensais, ce mec est vraiment le fils d’oncle Dis. Il est aussi super cool quand on en vient aux choses comme ça.

« Tu m’appartiens à moi seul, » déclara-t-il avec un sourire tordu.

Je retire ce que j’ai dis. Comme je le pensais, il a vraiment une personnalité exécrable !

Après ça, le cérémonie d’entrée continua sans accroc, et enfin, ce fut le discours d’oncle Dis. Une partie de son discours était pour encourager les premières années, mais à la fin, il me regard et eu un sourire narquois. En quelque sorte, j’ai un mauvais pressentiment.

« Cette année, puisque un étudiant non conventionnel – le petit-fils du héros – a aussi été admis, Nous pensons que les professeurs vont avoir du pain sur la planche, mais Nous espérons que ces mêmes professeurs y pallieront grâce à leurs efforts. Et pour vous, ses camarades, vous pourriez apprendre plusieurs choses de lui. Il balayera tous les stéréotypes. Et aussi, Nous vous souhaitons à tous de mûrir considérablement. »

Hé ! Qu’est-ce que tu as dit à la fin de ton discours ? Je pensais qu’on était pas supposé faire de blague durant un discours ?!

‘Humm, on pouvait s’y attendre de la part de Père. Il l’a immédiatement compris et incorporé à son discours. »

Toi aussi, fais pas ton impressionné ! Si le dirigeant du royaume fait quelque chose comme ça, tout le monde va l’imiter ! Ça va altérer le sens commun de ce monde !

Je me fis avoir par le roi à la fin, et la très éreintante cérémonie d’entrée se termina.

Ensuite, tout le monde ira dans leurs classes respectives, faire une simple vie de classe, comme des présentations, et alors, ils pourront partir pour la journée.

Alors que nous étions sur la point d’aller dans la classe sous la férule du professeur, à ce moment-là, je sentis, je ne sais comment, un regard me rendant mal à l’aise. Qu’est-ce que c’est ? pensais-je et quand je regardai autour de moi… Ce mec… si je ne me trompais pas, c’était Cart. Le « Noble Violent » précédemment introduit me fixait. Les yeux pleins de rancœur et de ressentiment.

Ai-je fais quelque chose ? Ah ! Peut-être parce que j’ai fais un discours si léger, il pense que j’ai bafoué la dignité de la cérémonie ? Puisqu’il semble qu’il s’obstine à agir en noble. Mais puisque oncle Dis a fait la même chose, il ne devrait plus y avoir de problème, hein ? … N’est-ce pas ?

Bien que l’insistance de son regard me gênait un peu, c’était déjà l’heure d’aller en classe. Comme on dirait qu’il est dans une autre classe, il n’a pas pu me faire face et je m’étais donc dirigé vers ma classe.

Cette académie a 4 classes différentes : S, A, B et C. Seule la classe S a un petit nombre d’étudiants consistant en 10 personnes, et pour les autres classes, il y a 30 étudiants dans chacune, donc 10+(30×3)=100 étudiants dans chaque année académique.

Les étudiants sont divisés dans ces classes selon leur résultat à l’examen d’entrée, et la classe S consiste au top 10 des étudiants, la Classe Spéciale Avancée si l’on peut dire. La plus bas est la classe C, mais tout le monde ici fut capable de passer le super difficile examen d’entrée.

Comme il y a un réarrangement des classes annuel quand les étudiants passe à l’année académique suivante, même si un étudiant était dans la classe C à son entrée, il est possible pour lui de passer dans la classe S avec les résultats de fin d’année. Le contraire est aussi possible. Je dois travailler dur si je ne veux pas faire honte à papy et mamie.

Aujourd’hui, juste pour aujourd’hui, s’il vous plait, oubliez les nombreuses fois où j’ai été le centre de l’attention. Je vous en prie.

 

♦ ♦ ♦

 

La classe a en quelque sorte en ambiance semblable à celle du Bureau Ovale. Le bureau a aussi une apparence officielle, de bonne facture, et il était grand aussi. La chaise était aussi couverte de cuir, et je n’étais pas le seul qui pensais : « C’est la chambre du président ou quoi ? »

« Ouah~ Ce bureau est incroyable. C’est exactement comme la table de travail du bureau de Père. »

« C’est vrai. C’est incroyable. »

« Je n’ai jamais vu un bureau comme ça. La chaise est aussi fantastique. Ouah, On dirait que je vais faire un burn-out juste en étant ici. »

« Vous êtes si pathétiques. »

Seul Gus agissait normalement.

« Après tout, ce sont seulement des fourniture communes, vous allez finir par vous y habituer. Que ces choses ne vous fassent pas oublier vos devoirs, d’accord ? »

« Gus… comme je le pensais, tu es incroyable. »

« Hé, c’est parce que qu’ils sont inférieurs à ceux que j’ai chez moi. »

« Eh ben, ça devrait être évident ! »

Tu parles du palais royal, tu sais ?

« Tout le monde ! Arrêtez d’être bouche bée devant le matériel et assez-vous rapidement. L’arrangement des places est accroché au tableau, asseyez-vous en le respectant. »

C’était les instructions du professeur qui nous avait emmené ici, pressant tout le monde de s’asseoir. Bon, ma place est… Ah ! C’est juste en face du bureau du professeur ; c’est donc ça, le soi-disant siège spécial.

Même si je dis ça, comme il y a seulement dix places, c’est du pareil au même peu importe où je m’assois.

L’arrangement des places était trois bureaux, quatre bureaux et trois bureaux au fond. Comme la formation 3-4-3 au football.

Avec les bureaux plaçaient successivement, le tableau était bien visible de chaque place.

Quand j’atteins mon bureau et m’assis, le professeur s’assit aussi à son bureau.

« Bien, une fois encore, félicitations pour avoir été admis. Je suis le professeur en charge de cette classe, Alfred Marcus. Je suis aussi celui qui supervisera votre entrainement pratique, j’attends ça avec impatience. Après, nous nous présenterez chacun, je vous informerai du programme à partir de demain et ce sera tout pour aujourd’hui. Donc commençons par moi. Comme je l’ai dis plus tôt, mon nom est Alfred Marcus. Je suis aussi diplômé de l’académie de magie avancée, et je suis professeur depuis cinq ans. Avant de devenir professeur, j’ai fais partie de la division des magiciens de la Cour Royale. Après y avoir travaillé cinq ans, comme il y avait une place dans le corps professoral de l’académie, je suis devenu professeur. C’est pourquoi j’ai 28 ans. La personne que je respecte le plus est le Philosophe Merlin. Pour ça, je suis ravi d’être le professeur-principal de cette classe. C’est tout. »

Il a dit quelque chose comme ça au final. Puisqu’il a dit ces choses, alors on devrait tous faire quelque chose de similaire.

« Bien, c’est à vous. Maintenant, suivons l’ordre des résultats à l’examen d’entrée. On commence par Shin Walford. »

« Oui. Bon, puisque il y a à la fois des personnes que j’ai déjà rencontrées et d’autres que je rencontre pour la première fois, Je suis Shin Walford. Bien que je l’ai déjà dis durant mon discours, j’ai vécu jusqu’à maintenant dans les bois, je n’en sais pas beaucoup sur le monde du coup. C’est pourquoi, même si je fais des choses étranges, ne me mettez pas de côté. Papy a joué le rôle de professeur, donc je peux utiliser la magie en général. Comme mamie m’a aussi appris les enchantements, je peux aussi créer des outils magiques. Les personnes que je respecte le plus au monde sont papy et mamie. Prenez soin de moi. »

« Des leçons personnelles de messire Merlin et de dame Melinda… »

« Je suis jaloux… »

Tout le monde avait une expression où se mêlait jalousie et envie. Ils étaient tous des admirateurs de papy et mamie ?

« Suivant, le prince Auguste, avancez. »

« Oui. Je pense que tout le monde me connaît déjà, mais il y a peut-être des reclus coupé du monde dans le genre de Shin. Donc, une fois de plus, je suis Auguste von Earlshide, le Prince Héritier de ce royaume. Toutefois, comme vous le savez, les statuts sociaux ne s’appliquent pas ici dans cette académie et ceci s’applique aussi à la Famille Royale. C’est pourquoi, sentez-vous libre de me parler sans réserve, comme Shin. Bien que ce ne soit pas au niveau de Shin, je peux me vanter d’être capable d’utiliser la magie à un certain point. Si je me comparais avec Shin, c’est vraiment juste « à un certain point ». Les personnes que je respecte sont Père et, bien sûr, le Philosophe Merlin. À parti de maintenant, prenez soin de moi. »

Ne me mentionne pas dans ta présentation tout le temps ! Hé !

« Il est aussi un proche de Son Altesse. »

« La jalousie me consume. »

il y a bien un samouraï après tout ! C’est qui ?!

« Bien ensuite, suivante, Maria von Meshina. »

« Oui. Heureuse de tous vous rencontrez, je suis Maria von Meshina. Je suis la seconde fille du comte Meshina. Puisque l’académie pour fille ne me convenait pas et que je peux utiliser la magie assez honnêtement, je suis venu à l’académie de magie. Comme Son Altesse a dit tout à l’heure, ça me rendrait vraiment heureuse si vous vous sentez libre de venir me parler. La personne pour qui j’ai le plus grand respect est la Gourelle Melinda. Mon but est d’être une forte et magnifique femme, comme dame Melinda ! Prenez soin de moi ! »

L’académie pour fille où les nobles et riches jeunes filles vont ne lui convenait pas, hein. En même temps, c’est vrai qu’elle n’a pas vraiment l’air d’une dame.

« Suivante, Sicile von Claude. »

« Oui. Enchantée de vous rencontrer. Mon nom est Sicile von Claude. Je suis la troisième fille du vicomte Claude et c’est Maria qui m’a poussé à passer l’examen pour l’académie de magie. De pouvoir rencontrer tant de personnes incroyables, je suis vraiment très redevable à Maria de m’avoir inviter. Je suis bonne avec la magie de soin, mais je ne suis pas très au point en magie offensive. Je pense être capable de tous vous soutenir. La personne que je respecte le plus est dame Melinda, j’aimerai la rencontrer un jour, si possible. Prenez soin de moi. »

C’est bon, Sicile. Mamie veut te rencontrer aussi. Pour t’évaluer.

« Suivante, Alice Corner. »

« Ou~i. Enchantée de tous vous connaître. Je suis Alice Corner. Bien qu’il y ait eu des gens avec des familles incroyables avant moi, j’ai peur que ça va s’arrêter avec moi. Ma famille est une famille ordinaire de la roture, et mon père est comptable pour la compagnie Hague. Malheureusement, puisque je ne suis pas bonne avec la comptabilité, je vais travailler très dur la magie ! Je suis vraiment très chanceuse de pouvoir être dans la même classe que Shin ! La personne que je respecte le plus est dame Melinda. Je m’en remets à vous, s’il vous plait ! »

Alice est une blonde aux yeux bleus et aux cheveux courts. Comment la décrire ? Elle est mince et, dans l’ensemble, elle plutôt menue. Bien qu’on soit du même âge, elle a l’air d’une sœur. Par ailleurs, la compagnie Hague est la compagnie que dirige oncle Tom.

« Suivant, Thor von Flegel. »

« Oui, mon nom est Thor von Flegel. L’héritier de la famille du baron Flegel. J’ai été sélectionné à mon plus jeune âge pour être l’ami et l’escorte de Son Altesse, le prince Auguste, et depuis lors, j’ai étudié avec Son Altesse. En cet occasion,, pour le bien de l’avancée du prince Auguste à travers le cursus de l’académie de magie avancée, et aussi pour mes propres plans de devenir un garde faisant partie de la division magique, j’aimerai me vouer à mes études dans cette académie de magie avancée. Bien sûr, Je respecte aussi le Philosophe Merlin. Je m’en remets à vous à partir de cet instant. »

Thor est le partenaire d’études et l’escorte de Gus, hein. Il a une chevelure argentée et porte des lunettes rondes. Encore un autre petit garçon. Pas un « jeune homme » mais un « garçon », c’est ce que je veux dire. On dirait qu’il est populaire avec les grandes sœurs.

 

♦ ♦ ♦

 

« Suivante, Rin Hughes. »

« Oui. Je suis Rin Hughes. Père est un magicien de le Cour Royale, Mère est femme au foyer. Je suis venu ici car j’aime la magie. Je respecte messire Merlin. Prenez soin de moi. »

Trop court ! Je me demande si c’est parce qu’elle n’est pas une fille loquace ? Rin a des cheveux noirs avec une coupe au carré et porte des lunettes à fine monture. Elle est de taille moyenne. C’est la première fois qu’une fille dit qu’elle respectait papy. Elle a aussi dit qu’elle aime la magie, donc je suppose qu’elle aime la magie plus que les trucs de filles.

Philosopher's Grandson.jpg

« Suivante, Yuri Carlton. »

« Ou~i ! Enchantée de vous rencontrer tous~, je suis Yuri Carlton. Ma famille dirige un hôtel. C’est pourquoi, tous~, si vous voulez secrètement passer la nuit, venez me le dire à tous moments, d’accord ? Je serais à votre service, d’accord ? Je suis bonne en enchantement, donc c’est pourquoi je respecte la forte et magnifique dame Melinda du fond de mon cœur. Prenez soin de moi, tous~, d’accord ? »

qu’est-ce que c’est, je me le demande. Une fille sexy. Grande poitrine, petite taille et de larges hanches. La façon dont elle parle est aussi un peu doucereuse. Et c’est monsieur Carlton qui s’occupe d’un hôtel. Ne donne pas l’impression d’une riche !

« Le suivant est Tony Freed. »

« Oui, Enchanté de tous vous rencontrer. Ma famille, chacun, dans la totalité d’entre eux, sont une lignée de chevaliers. Père, Mère et Grand Frère aussi, tous sont allé à l’académie militaire de chevalerie, mais l’école avec son ratio de neuf hommes pour une femme est une torture pour moi, vous savez. À aucun prix, je ne veux aller dans ce genre d’académie. Mais on m’a dit que je ne pourrais m’inscrire à l’académie de magie seulement si je suis pris dans la classe S. j’ai alors travaillé désespérément. Par ailleurs, si je suis exclu de la classe S, je serai forcément transféré à l’académie de chevalerie, donc je travaillerai dur ici aussi. En tant qu’homme, sans surprise, je respecte messire Merlin qui est en couple avec dame Melinda. Prenez soin de moi. Et aussi, Carlton, prends soin de moi quand j’utiliserai ton hôtel. »

Il est grand, mince, un beau mec aux cheveux bruns. Je pensais qu’il était un playboy au début mais, de manière imprévue, il semblait être vraiment troublé avec sa famille. J’aurai pu pleurer. Mais en fin de compte, il était quand même un playboy.

« Maintenant, le dernier, Julius von Rittenheim. »

« Certainement. Je me prénomme Julius von Rittenheim. Le fils aîné de la lignée du comte Rittenheim. De même que Thor, Je sers aussi le prince Auguste en tant que partenaire d’étude et escorte. Mais puisque Son Altesse a jugé bon de continuer ses études à l’académie de magie, j’ai aussi pris la liberté de passer l’examen avec lui. Sincèrement, je suis très faible dans les arts magiques et par conséquent, profondément handicapé. Mais même ainsi, j’ai réussi à passer l’examen et Dame Fortune m’a souri puisque je suis en mesure de me tenir parmi vous. Les persones que je respecte profondément sont, bien entendu, le sire Philosophe Merlin et l’ex-général des chevaliers, sire Michel. »

Il est enfin apparu ! Ce gars est le samouraï ! En plus de ça, son apparence, son nom et la façon dont il s’exprime, tout colle ! Vraiment, au contraire de son nom noble, il a une grande carrure et des muscles saillants qui transparaissent sous son uniforme. Il a des cheveux blonds en épis et des yeux bleus. Bien qu’il ait l’apparence d’un joueur de football américain au premier regard, la façon dont il parle est celle d’un samouraï. Non, il ne donne rien qu’un sentiment de malaise. !

Même ainsi, il ne ressemble pas à un magicien. Plutôt, il est plus adéquate de dire qu’il est un étudiant de l’académie militaire de chevalerie. Il a dit lui-même qu’il n’était pas bon en magie ; c’est… impossible…

« Ah~… Je sais ce que tout le monde veut dire. Ce n’est pas comme si l’académie avait accepté son admission pour plaire à Son Altesse. C’est simplement grâce aux propres capacités de Rittenheim. »

C’est donc ça. J’ai vraiment suspecté un de mes camarades de classe.

Je… suis le pire…

« Toutefois, Rittenheim est faible en émission de magie, il a utilisé donc la magie de renforcement corporelle. »

La magie de renforcement corporelle ?

« il a sauté et atteint la cible d’un bond en renforçant ses jambes et leurs forces… et ensuite, il a détruit la cible avec son poing renforcé. »

Anormal ! C’est un magicien anormal ! On peut le dire ! La façon dont il utilise la magie est bizarre !

« Eh bien~ Je serai extrêmement embarrassé si vous me faites tant de louanges. »

« « « « « « « « « On te complimente pas ! » » » » » » » » »

Immédiatement après être entré à l’académie, tout le monde s’entendit.

 

<Précédent< >Suivant>

Publicités

6 réflexions sur “Philospher’s Grandson

  1. Que c’est dur d’être de la famille des stars, heureusement qu’il n’y a pas de paparazzis dans ce monde 🙂

    Gaffes signalées :

    Qu’est-ce que c’était que ça ? C’est le genre de situation où elle …. que je la présente à papy et mamie ?

    « C’est vrai ? Eh bien, puisque nous allons être camar…de de classe dorénavant, il serait préférable que je les salue, hein~ »

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s