La Disciple du Sage

Chapitre 9


Traduction: Magycio


Ayant fini son repas au Coin du Crépuscule, Mira comblait maintenant sa soif avec Baie au Lait donné par Shelly. L’aigreur des baies était parfaitement mélangée à la douceur du lait, ce qui la détendit un peu de sa raideur causé par Shelly avant; et bien sûr, il n’y avait pas moyen que l’employée puisse ignoré un tel moment, en résultat une série de “Tu es si choouuute, Mira !! “ pour chaque petite chose que Mira faisait. Était-elle déjà habituée à ça ? Ou avait-elle tout simplement renoncé ? Elle ne savait pas vraiment lequel des deux mais, finalement, Mira laissa Shelly faire ce qu’elle voulait sans traiter la femme avec mépris.

Pendant ce temps, Garrett les regardait gaiement tout en discutant avec Varga, le propriétaire de l’endroit et père de Shelly. “Donc, quand vas-tu demander la main de ma fille et l’épouser ?“ demanda-t-il au militaire, même si son regard restait sérieux; ne savant pas comment répondre, Garret ne put que faire un sourire en coin. En fait, ces échanges étaient justement l’une des raisons de ses rares visites à l’auberge.

L’homme nommé Varga avait les cheveux court du même brun que Shelly. L’extrêmement bonne cuisine qu’il faisait contrastait avec sa musculature imposante, vestige du travail qu’il avait fait dans les montages.

Actuellement, pour le repas des deux clients, c’était l’idée de Garrett de demander au propriétaire un sandwich au poulet rôti et aux légumes; évidemment, c’était parce qu’il se souvenait de la “viande de faisan“ dont Mira avait parlé dans le carrosse. Ensuite, en dessert, Shelly apporta une tarte au pudding pour la jeune fille. Le sandwich et la tarte avaient été fait par Varga et, naturellement, témoignait de son obsession de donner le meilleur goût et la meilleure apparence au repas du client. Mira pouvait manger ce délicieux repas grâce à la décision de Garrett de recommander ce restaurant, malgré le fait qu’il devait faire face aux inévitables blagues du propriétaire.

 

♦ ♦ ♦

 

« Bien, je suppose qu’il est temps que nous partions. »

Garrett avait attendu que Mira finisse sa Baie au Lait. Aussitôt qu’elle l’ai fini, il but rapidement le reste de sa tisane et se leva de sa chaise.

« Quoooiii ? Allez, restez un peu plus longtemps, pitiééééé ! »

Shelly commença à faire la moue et à se plaindre, son attention ne se portant plus sur Mira pour la première fois depuis qu’ils étaient rentrés dans le restaurant.

« Malheureusement, nous ne pouvons pas faire ça. Je suis toujours dans l’exercice de mes fonctions. »

Tout en répondant aux supplications de Shelly, Garrett sortit son porte-monnaie et posa la somme d’argent convenue sur le comptoir.

« En effet, allons-y. »

« Ahhhn, même toi, Mira chérie ? »

Ce moment de distraction fut l’occasion parfaite pour la fillette d’échapper aux bras de Shelly. Voyant le dos de Mira échapper à ses mains, l’employée se sentit terriblement seule et commença à ramasser la monnaie sur la table.

« Merci beaucoup pour le repas, c’était délicieux. Il y aura une prochaine fois, d’accord ? »

« C’était vraiment bon. »

« J’espère vraiment que tu reviendras encore. Et il en va de même pour la petite dame. J’aurai toujours une Baie au Lait préparée spécialement pour toi. »

Même en réarrangeant soigneusement la robe décorée de rubans, Mira réagit au nom de la boisson.

« Hmm, peut-être que je devrai vous rendre visite quand cette femme là-bas est absente. »

Elle dut seulement réfléchir quelques secondes avant de donner cette réponse, suggérant le minimum requis pour sa présence dans le restaurant.

« Ma petite Mira, méchante !! »

« Je pense que juste avant midi devrait convenir, puisque c’est le moment où elle sort pour faire les courses. »

« Ohoho, je m’en souviendrai. »

« Pas toi aussi, papa ! »

Cela sembla un peu forcé, mais Shelly s’effondra sur le comptoir lorsqu’elle se rendit soudainement compte que personne dans la salle ne serait son allié.

 

♦ ♦ ♦

 

Après avoir quitté Le Coin du Crépuscule, Mira et Garrett retournèrent au parking; et juste avant qu’un des regards curieux d’auparavant ne l’assaille, la fille entra rapidement dans le carrosse. En face du véhicule, les deux chevaux semblaient être de très bonne humeur après leur passage entre les mains des gardiens. Comme s’ils voulaient monter que la fatigue due à l’aller était partie, ils hennirent, plein d’énergie, quand ils furent harnachés. Ensuite, dès que le carrosse commença à bouger, Mira regarda par la fenêtre, observant attentivement le paysage urbain de Caducécus.

(Donc cette ville a été fondé pendant les trente ans où j’étais partie, hein…)

La fille n’avait aucun souvenir d’une ville nommée “Caducécus“ dans les parages. Son cœur battant d’excitation, émue par la nouveauté du paysage dehors, elle réalisa à quel point le laps de temps qu’elle avait perdu était réel dans ce monde.

Enfin, après avoir quitter le rue principale, le carrosse s’engagea sur une route forestière hors de la ville. C’était une voie en ligne droite et, quand les voyageurs l’empruntait, la route menait finalement à un certain endroit.

Une falaise incroyablement haute, qui ressemblait presque à une muraille, surgit juste devant eux; imposante, certaines parties d’elle étaient renforcées avec d’innombrables blocs de pierre. Et c’était à l’intérieur que la grande route continuait, s’engouffrant dans une large entrée en demi-cercle taillé au milieu de cette falaise escarpée.

Dès que Mira, qui était monté dans le carrosse, pensa qu’ils étaient arrivés dans une clairière dans la forêt, le décor derrière la fenêtre changea et perdit soudainement sa luminosité, la surprenant. Maintenant, elle ne voyait que des parois de pierre partout; la lumière de l’entrée disparut petit à petit pendant que le véhicule continuait à suivre la route.

Après que le jeune fille prit en considération le sifflement qui avait assailli ses oreilles et l’état de ce qui se trouvait autour du carrosse, elle en conclut qu’ils étaient maintenant dans un tunnel. Mira, toutefois, ne se souvenait pas que ce genre de voie dans les montagnes existait entre Lac Lunatique et Cornargent; perplexe, elle sortit sa tête pour demander au cocher.

« C’est incroyable, je ne pensais pas qu’un tunnel existait ici. Quand a-t-il était construit ? »

« Oh, le Tunnel Benedict ? Si je ne me trompe pas, je crois qu’il y a trente ans sire Salomon a ordonné sa construction et celle-ci s’acheva cinq ans plus tard. »

« Oho, donc c’est ce qui s’est passé… »

(Ce type, je vois qu’il est vraiment quelqu’un d’investi dans son travail.)

Puisque Mira avait déjà sortit sa tête du carrosse, elle profita de cette opportunité pour regarder toute la voie qui se perdait devant eux, observant les nombreuses lampes qui éclairaient l’intérieur du tunnel, crée avec l’aide de l’Abstractionnisme, elles étaient alignées à intervalle régulier sur les parois. La pensée que Salomon ait fait une telle œuvre digne d’un roi fit glousser la fillette.

Lac Lunatique et Cornargent étaient séparés par une chaîne de montagnes, rendant extrêmement peu pratique le voyage entre les deux villes. Par conséquent, il ne serait pas erroné de dire que le tunnel qu’ils utilisaient maintenant était indispensable, étant donné que les véhicules les plus courant étaient ceux tirés par des chevaux.

Ensuite, il y avait une autre chose que Garrett avait dite et qui laissait Mira perdue dans ses pensées: le roi avait ordonné le construction du tunnel trente ans plus tôt, ce qui voudrait dire que Salomon vivait dans ce monde depuis la disparition de Dunbalf. En admettant ça, la seule chose qu’elle avait à vérifier était si le joueur et son avatar étaient encore la même personne qu’elle connaissait.

En fin de compte, la jeune fille était reconnaissante que, une fois qu’ils auraient traversé la chaîne de montagnes et atteint le bout du tunnel, ils n’arriveraient pas trop tard à la capitale du royaume. Elle retourna ensuite sur son siège et regarda le paysage monotone qui défilait derrière la fenêtre.             

Pendant ce temps, la vision monotone des parois de pierre et des lampes se mêlait à l’écho des fers des chevaux et des roues frappant le sol. En plus de ça s’ajoutait le balancement régulier du carrosse et la langueur de satiété qui assaillait Mira après son repas à Caducécus; tout ces facteurs contribuèrent à ce que le jeune fille commença à s’assoupir, son souffle à peine audible tandis qu’elle dodelinait de la tête d’avant en arrière, somnolente.

 

♦ ♦ ♦

 

Lorsque le carrosse déboucha finalement hors du tunnel, ce fut sous un superbe ciel bleu. Au loin, on pouvait voir un lac en forme de croissant qui reflétait la couleur pure des cieux. Ensuite, contigu à cette énorme masse aqueuse et placé près de son centre se dressait le château d’Arkite, résidence du dirigeant de la nation, le roi Salomon. Enfin, éparpillé autour du bâtiment et entourant le lac, la Capitale du Royaume d’Arkite, Lac Lunatique.

Après avoir laissé la forêt au pied de la montage derrière eux, le carrosse transportant Mira descendait maintenant à toute vitesse, fonçant à travers un plateau accidenté au sol légèrement sombre. Il y avait mélangé à la végétation des prairies de nombreuses surfaces rocheuses; de temps en temps, du fond de certaines anfractuosités, de petits animaux qui s’y cachaient et, par curiosité, se montraient et suivaient le véhicule des yeux.

Quand le soleil atteint une certaine hauteur, sa lumière commença à s’immiscer dans le carrosse, forçant la jeune fille à se réveiller doucement. En se frottant les yeux avec le dos de ses mains, Mira se déplaça de l’autre côté du siège afin d’échapper au puissant éclat venant de dehors. Elle laissa ensuite échapper un petit bâillement, s’étirant, puis posa ses bras sur le cadre de la fenêtre, puis son menton dans le creux desdits bras.

De là, elle regarda le magnifique décor au loin qui défilait lentement, par contraste avec celui qui entourait directement le carrosse. Ensuite, ayant un peu soif pour la première fois depuis qu’elle avait quitté le restaurant, Mira prit une bouteille de Pomme au Lait et l’approcha de ses lèvres, prenant une petite gorgée de temps en temps. Tout en appréciant la boisson, elle apprécia aussi la brise entrant par la fenêtre qui faisait flotter ses cheveux et l’a caressé doucement, son corps toujours un peu engourdi par sa sieste sous le soleil.

« Hmm, je vois que la capitale est devenue plus grande aussi. »

Après avoir reporté son attention vers l’avant du carrosse et regardant sa destination se profilant au loin, dès que Mira reconnu le paysage bordant les rives du lac en croissant, elle resta muette d’admiration. Du plateau rocheux surplombant Lac Lunatique, on pouvait voir que la capitale et le lac lui-même était encerclé par des remparts, sa forme actuelle ressemblant à celle d’une pleine lune.

Quand le fille compara la ville avec celle de ses souvenirs, elle était beaucoup plus grande qu’avant; et ce qui retint son attention fut les plusieurs bâtiments qui ressortissaient parmi les autres bâtiments de la ville. Rapidement, Mira bougea une fois encore pour parler avec le cocher, son visage apparaissant derrière lui.

« Hé, quel est ce grand bâtiment dans la ville ? »

« Grand bâtiment…? »

Elle tendit ses doigts effilés vers la ville pour répondre la question de Garrett. Ensuite, motivé par l’aperçu de l’expression enjouée de la fille, le militaire essaya de localiser l’endroit qu’elle indiquait de la main. La première chose qui entrait dans le champ de vision de quelqu’un et qui pouvait être définit par un “grand bâtiment“ était le château d’Arkite, serti au cœur de Lac Lunatique. Cependant, Garrett ne croyait pas que Mira posait une question si élémentaire, donc il chercha d’autres bâtiments de taille remarquable, et en identifia quatre finalement.

À l’intérieur de la ville, avec le château Royal comme origine, il y avait quatre installations érigées près des remparts qui se démarquaient, chacune dans la direction d’un des points cardinaux.

« Ohh, parlez-vous des Instruments des Cinq Éléments ? »

« Est-ce ainsi que vous les appelez ? »

« Oui, c’est installations sont le résultat du projet de sire Salomon de restructurer Lac Lunatique avec son Plan des Cinq Éléments, et elles ont été construites à peu près en même temps que le Tunnel Benedict. Dans l’ordre de construction, il y a l’Usine de Traitement des Déchets au sud; ensuite, si vous regardez à l’est, vous pouvez voir l’Académie Arkite; l’Institut de Recherche Pharmaceutique est localisé dans la partie nord de la ville; enfin, à l’ouest, nous avons l’Agence des Artisans. Ensemble, ils sont appelés les Instruments des Cinq Éléments. »

« Oho… maintenant, j’ai compris.»

Le sens du nom était basé sur le principe des “cinq éléments“ de la philosophie chinoise, comme dans le feng shui: le bois, le feu, la terre, le métal et l’eau. C’était semblable à ce qu’on pouvait voir à Kyoto, et Salomon avait vraiment réussi à les mettre en pratique pour la capitale; Mira ne pouvait s’empêcher de reconnaître que son ami était le genre de personne qui ferait ça.

La passion de Salomon pour le feng shui avait commencé avec ses expériences dans le jeu. Il devint si absorbé par ceci qu’il étudia l’art avec zèle et pouvait parler ce ceci avec Mira — ou plutôt Dunbalf — à chaque opportunité qui se présentait. La vue de son meilleur ami absorbé et lisant sa chance en finance, travail et de multiple autres sujets était toujours frais dans la mémoire de le fille.

Ayant tiré au clair la signification de ces bâtiments, Mira revint sur son siège et, une fois de plus, plaça son bras contre le cadre de la fenêtre, puis son menton dans le creux de sa main. Juste après, la jeune fille prit des petites gorgées de la bouteille de Pomme au Lait qu’elle avait ouverte plus tôt et regarda à travers la fenêtre; de temps en temps, elle voyait un groupe d’oiseaux migrateurs volant ensemble calmement parmi les nuages.

 

♦ ♦ ♦

 

Sous le ciel bleu, la silhouette du carrosse traversait le paisible plateau; et, à l’intérieur, Mira se balançait d’avant en arrière, perdu dans les pensées qui tourbillonnaient en elle. De nombreuses fois, tout ce qu’elle ressentait était de la confusion, mais si on demandait à la jeune fille ses émotions actuelles, elle aurait probablement donné une réponse différente. En bref, c’était un sentiment pas si différent du “bonheur » qui l’occupait alors.

Quand Mira finit sa boisson, elle posa la bouteille vide dans un coin du carrosse, près de son pied, et retira deux bouteilles de Pomme au Lait supplémentaire de son Inventaire. Elle approcha ensuite de l’avant de véhicule et, tranquillement, montra sa tête au cocher, lui offrant une des bouteilles.

« Merci beaucoup, mademoiselle Mira. »

Dans cette scène ressemblant fortement à celle d’un supérieur donnant une tasse de café à son subordonné, Garrett accepta gracieusement la bouteille qu’on lui tendait.

« Donc, pourquoi avez-vous rejoint l’armée ? »

Mira était d’humeur bavarde, de sorte qu’elle lui demanda nonchalement ses motivations pour s’être engager.

« Hmm, mes raisons pour avoir rejoint l’armée, hein… »

En murmurant, “Oh, c’est vrai… Je…“, Garrett porta la Pomme au Lait à ses lèvres et, par réflexe, s’exclama au combien c’était délicieux, le goût exquis de la boisson rafraichissant le militaire jusqu’au plus profond de son âme. La jeune fille marqua simplement son approbation avec lui avec une expression triomphante sur le visage.

« Je pense que c’est à cause de mon père. »

« Je vois… donc votre père sert-il aussi dans l’armée ? »

« Oui. C’est un peu gênant mais, en fait, je voulais être comme lui. Il est le Capitaine de la Première Escouade de l’Ordre des Chevaliers Magiques et j’ai grandi en regardant tout ce qu’il faisait. »

Quand Garrett répondit, ses yeux brillaient doucement d’admiration pour son père.

« C’est le respect pour son propre père. Je suis sûre qu’il serait ravi s’il entendait ça. »

« Oh non, je ne pourrais vraiment pas dire ça en face de lui, ça serait vraiment trop embarrassant. Je vous en prie, mademoiselle Mira, gardez cette conversation secrète. »

Le cocher dit ceci en portant un doigt à ses lèvres, le visage serein. En effet, son admiration pour son père venait du fond de son cœur et Mira pouvait facilement comprendre ça. Pourtant, dans une certaine mesure, le geste de Garrett pouvait être pris pour un avertissement à la petite fille de ne rien faire de mauvais; Mira choisit de lui pardonnez, cependant, puisque son cœur était maintenant rempli de chaleur.

« Votre père doit être une personne vraiment chanceuse. »

Avoir un fils qui pense autant à vous est une grande bénédiction, donc la fille ne pouvait s’empêcher de sentir jalouse du père de Garrett.

« C’est vrai ? »

« Effectivement. Si j’étais père, j’aurais aimé un fils respectueux comme vous. »

« Eh bien, dans le cas de mademoiselle Mira, vous seriez une “mère“ plutôt que un “père“, non ? »

« Ahhh, c’est vrai… »

Quand le militaire pointa ce fait à Mira, elle hésita un peu avant de répondre par un sourire amère.

 

♦ ♦ ♦

 

Une mère plutôt qu’un père. Elle n’avait jamais pensé à ça du tout, mais maintenant que la question était posée, la fille devait accepter que si un jour elle devenait parent, elle serait une mère et non père.

Mira ne détestait pas les enfants; plutôt, Kagami avait pensé de nombreuses fois à ce qu’il devrait faire s’il avait un enfant, quel genre de jeu ils pourraient faire ensemble et comment il devrait le nommer. Ces souvenirs, néanmoins, provenait d’un très lointain passé — un fait dont Mira se rappela tristement.

Même sans devenir parent, elle réalisa que voir les autres enfants aura toujours une certaine signification pour elle. Néanmoins, Mira décida de ne penser à ça que lorsque le moment sera venu; pour l’instant, elle voulait appréciait sa nouvelle vie dans ce tout nouveau corps. Alors, après être arrivée à cette conclusion, la fille finit de boire sa seconde bouteille de Pomme au Lait.

 

<Précédent< >Suivant>

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s