La Disciple du Sage

Chapitre 3


Traduction: Magycio


Le Forêt de Milète était situé près des frontières du Royaume d’Arkite. En ce moment, dans une pairie au sein de la forêt, un énorme bûcher brûlait. Les chevaliers présents faisaient en sorte de l’alimenter avec les restes des innombrables gobelins tués; simultanément, une sombre et épaisse fumée s’élevait sans cesse du feu, comme si c’était des sortes de miasmes infernales essayant de trouver leur chemin vers les cieux.

« Mademoiselle Mira… très bien, je m’en souviendrais ! Mais je n’aurais jamais pensé que vous seriez quelqu’un d’aussi talentueux… une Experte en Invocation, hein… »

« Être à ce niveau devrait aller de soi, non ? »

Mira, la Sage, avait laissé le travail de massacrer les gobelins à son Chevalier Invoqué. De même, Graia, le Capitaine des Chevaliers Magiques, ordonna à ses hommes de nettoyer ensuite. Ils continuèrent leur conversation sans prêter attention aux chevaliers qui travaillaient dur.

« Nous parlons peut-être de gobelins, mais annihiler un groupe de cette taille juste en quelques instants ? Vous avez dû avoir un professeur assez extraordinaire pour avoir appris une magie de ce niveau à votre âge. »

Dit alors Graia, tout en regardant fixement l’épée étant tenue par le Chevalier Noir, qui semblait attendre d’autres ordres de son maître.

« Humm, eh bien, c’est comme vous dites. »

Ce n’était pas le cas, mais elle choisit de confirmer sa supposition. Il aurait été trop ennuyeux de fabriquer une explication, donc Mira avait donné rapidement une confirmation tout en étant très contente d’elle-même.

Alors, juste à ce moment, un des chevaliers se précipita vers Graia.

« Capitaine, nous avons reçu un rapport. Le monstre échappé n’a pas encore été trouvé. Pour le moment, notre équipe de recherche va rester ici et attendre des renseignements de la part du groupe menant la battue. »

« Entendu. Je suis un petit peu inquiet à propos de ça tout de même. C’était une espèce que nous n’avions jamais vu avant… nous ne pouvons rien faire d’autre maintenant hormis attendre. Bon, excluant l’équipe menant la battue, je pense que nous devrions tous rentrer à la base. »

Après avoir reçu les nouvelles, Graia appela un messager pour transmettre ses ordres. Le Chevaliers venant de faire part du rapport observait craintivement le Chevalier Noir.

« Curieux ? C’est un Esprit-Armure Invoqué, le Chevalier Noir. »

Débordant de confiance, et comme si il essayait de ressembler à Mira, Graia parla avec son compagnon.

« Une invocation ? C’est la première fois que nous voyions ce monstre et maintenant ça, c’est vraiment inhabituel… J’ai entendu parler des Esprits-Armures mais… Je n’ai jamais pensé qu’ils seraient aussi intimidants. »

« Pas vrai ? J’ai été surpris aussi ! »

Pendant que ces deux-là avaient cette échange inutile, Mira était concentré sur quelque chose d’étrange qu’elle avait entendu venant d’eux. Pourquoi traitaient-ils l’Invocation de quelque chose d’inhabituelle ? Bien sûr, ce n’était pas une classe que beaucoup de gens choisissaient de jouer. Et d’ailleurs, encore moins de gens jouaient avec la classe d’Expert en Bénédiction. Mais ces utilisateurs étaient vraiment populaires parmi les autres joueurs, compte tenu de leur fonction principale de lancer des soins et des sorts de supports, quelque chose d’essentielle pour un groupe. Cela dit, l’Invocation n’était vraiment quelque chose que l’on pouvait appeler d’“inhabituelle à voir“.

Quand ce monde était encore un jeu, chacune des classes d’Experts avait au moins une compétence pouvant être disponible après avoir été choisie. Tous les Experts en Invocation commençaient avec la compétence 【Contrat-Sceau】. C’était la capacité de conclure un contrat avec un Esprit vaincu et pouvoir l’utiliser en tant qu’un des Esprits invocables par le joueur. Toutefois, seule, la compétence n’avait aucune puissance offensive, donc le problème était d’avoir un face un Esprit avant tout. Ce fait était la raison pour laquelle cette classe avait commencé lentement et était considéré pour convenir seulement aux joueurs expérimentés.

Seulement vaincre un Esprit-Armure ne posait pas de problème. Un joueur pouvait facilement demander de l’aide à ses amis ou même embaucher un mercenaire pour faire le travail. Mais après quelques tâtonnements, ils découvrirent que, pour l’invoquer, l’Expert en Invocation devait vaincre l’Esprit-Armure lui-même.

Mira, ou mieux, Dunbalf, était évidemment passé par ce processus aussi. Après avoir stocké une grande quantité de bombes et d’objets curatifs, il était allé à l’『Antique Champ de Bataille d’Hubeladius』. Là, Dunbalf avait mené une féroce bataille et, à la fin, il en avait résulté son contrat avec l’Esprit-Armure, ou le Chevalier Noir. Bien que considéré comme une invocation très utile, c’était principalement dû au fait que le Chevalier Noir était son premier Esprit qu’il ait pu invoqué qu’il l’a développé avec passion en un tel grand compagnon.

Cependant, ce n’était pas quelque chose que n’importe qui pouvait faire. Ceux qui avaient simplement quelques connaissances de base du jeu, obtenu grâce aux panneaux d’affichages, avaient tendance à éviter de choisir la classe d’Expert en Invocation; le degré de difficulté était trop haut pour eux. Néanmoins, ça ne voulait pas dire qu’il n’y avait aucun Expert en Invocation. Au contraire, la classe avait reçu un regain de popularité et de membres après que les tableaux d’affichages aient été remplis avec des informations à propos des actions héroïques de Dunbalf, au point que de nombreux joueurs prirent cette classe pour suivre ses pas.

Et pourtant, après avoir entendu la conversation entre les deux chevaliers, la situation semblait dire: curieusement, la classe d’Expert en Invocation avait perdu en popularité une fois de plus. Ça ne serait pas exagérer de penser comme tels après avoir considérer ces trente ans qui s’étaient écoulées.

Trente ans. D’aucune façon, ce n’était un court laps de temps. Que pouvait-il bien s’être passé durant ces trois décennies ?

« Avez-vous une minute ? Je veux vous demander quelque chose. »

Devant les chevaliers qui avaient fini les préparatifs du retour, Mira ne cessait de poser à Graia une question après l’autre, afin de rassembler autant que possible d’informations sur le temps qu’elle avait perdu.

 

♦ ♦ ♦

 

« Bon alors, soyez prudent sur votre chemin du retour. »

« Je voulais dire pareil, je sais que la force de Mademoiselle Mira ne fait aucun doute. Prenons congé comme ça alors. »

Répondit Graia tout en riant de bon cœur, en tendant sa main droite.

« Cette fois, je me suis senti très à l’aise, grâce à vous. J’espère que quand nous nous rencontrerons à nouveau, vous continuerez à utiliser vos capacités et à m’aider à pousser mes hommes à travailler encore plus dur. »

« Je vois, cela me va. Si je me trouve du temps libre, je m’assurerais de m’occuper de votre demande. »

Mira serra la main du mi-moqueur Graia et sourit joyeusement.

« Oui, et je vais attendre ! »

Après avoir dit cela, Graia et ses chevaliers partirent, sans faire aucun effort pour arrêter leurs voix fanfaronnes faisant écho dans le lointain.

 

♦ ♦ ♦

 

Au milieu de la prairie, seulement des marques de brulures pouvaient être vu où plus tôt, une énorme de tas de cadavres de gobelins brulait. Mira se tenait dans les environs, essayant d’organiser les informations qu’elle avait collecté.

Graia avait répondu totalement à chaque question qu’elle avait posée. Elles s’étaient essentiellement concentrées sur la situation actuelle du Royaume d’Arkite.

Huit des Neuf Sages, les Sages qui servaient de pierre angulaire à la sécurité du Royaume, étaient absent. Ce vide dans la défense du pays était rempli par chacune des tours. En résumé, Dunbalf n’était pas le seul qui ait disparu il y a trente ans. Moins d’un an après sa disparition, la même chose s’était passée pour tous les autres Sages et les Tours Unies Argentées s’étaient retrouvées sans leurs maîtres.

Par bonheur, dis ans plus tôt, un d’eux est soudainement revenu. C’était le Maîtresse Sorcière, 『Luminaria la Calamitée』. Initialement, les gros bonnets du Royaume avaient décidé de garder secret l’incident de la disparition, mais c’est par une suggestion de Luminaria que l’affaire avait été rendue publique.

Encore aujourd’hui, des individus particulièrement talentueux parmi les assistants et chercheurs des Sages travaillaient à la place de leur maître. Cependant, la différence de capacité et d’expérience était toujours trop grande et il semblait qu’ils touchaient à leurs limites en se chargeant des devoirs d’un Sage.

L’Ancienne Luminaria. C’était un nom très familier pour Mira. Cette personne était aussi une classe Expert et, depuis que le serveur officiel avait débuté, les deux avaient joué ensemble, tissant un lien privilégié l’un avec l’autre. Elle avait une longue et vive chevelure écarlate, presque comme si elle était faite de roses. Juste un regard à son visage pouvait faire ressentir à n’importe qui à quel point était forte sa volonté. De plus, elle était grande, avec la carrure d’un mannequin couplé avec une poitrine voluptueuse. C’était une apparence qui pouvait instantanément charmer tous ceux qui jetaient même juste un simple regard sur elle. C’était la Luminaria que Mira connaissait, l’incarnation des désirs des hommes.

Et la personne derrière ce personnage était un homme. Pas seulement ça, il n’avait aucun problème à parler de choses obscènes avec ses amis masculins. Ce sentiment de malaise que d’une manière ou d’une autre émergeait lors de ce genre de discussion était toujours frais dans les souvenirs de Mira.

Pourtant, exactement comme Dunbalf, elle avait disparu trente ans plus tôt. Ils devaient tous les deux avoir rencontré le même problème à peu près au même moment. Et elle était aussi revenue. Même si c’était vingt ans plus tôt que Mira, le procédé était presque le même — bon, hors le fait que l’apparence original de Dunbalf n’était plus.

Finalement, Mira décida où aller ensuite. La Luminaria qui avait traversé les mêmes choses que Dunbalf était, sûrement, la connaissance qui avait toujours joué derrière cet avatar. Pour résumer, la destination de Mira était la Merveilleuse Ville Magique de 『Cornargent』 du Royaume d’Arkite, l’endroit où tous les utilisateurs de compétence se rassemblaient.

 

♦ ♦ ♦

 

Mira marchait à travers la forêt, suivant une route qui menait directement à Cornargent. Les petites trouées dans la cime des arbres révélaient un faible ton de rouge mélangé au bleu du ciel. Vérifiant l’heure actuel sur le menu flottant, elle confirma qu’il était déjà 17h.

Compte tenu de ce qu’elle savait du jeu, il faudrait environ une heure de marche pour permettre de parcourir la distance de la prairie à la ville, mais là, elle n’était même pas à mi-chemin. C’était probablement parce que la jeune fille faisait de fréquents arrêts sur sa route. Elle s’assurait d’observer, sans cacher son enthousiasme, les choses un papillon aspirant le nectar d’une fleur, des vers de terre émergeant du sol, et ainsi de suite. C’était un niveau de réalisme qu’elle n’avait jamais expérimenté quand c’était encore un jeu, donc tout piquait sa curiosité.

Lorsque Mira fut sur le point de fermer menu de son bracelet, elle se rappela qu’il y avait une tarte aux pommes laissée dans son Inventaire. Comme elle ressentait la faim depuis un moment déjà, c’était quelque chose qui tombait à point nommé. Avec le bout de son doit, Mira toucha l’icône de l’objet et, comme par magie, elle apparut dans la paume de sa main.

Elle l’observa avec attention. Cette tarte aux pommes avait été à l’intérieur de l’Inventaire depuis une semaine déjà. Non, plus précisément, c’était quelque chose qu’elle avait acheté il y a trente ans. Mais assez étrangement, l’apparence de l’objet était parfaitement correcte. Hésitant un peu, elle essaya de l’approcher de son nez menu et alors, quand il remarqua la douce odeur de vanille, son estomac commença à gargouiller.

Avec détermination, Mira ouvrit sa bouche autant qu’elle le pouvait et mordit dans la tarte aux pommes. Immédiatement, sa bouche fut remplie par la texture croustillante de la croûte, combiné avec le goût aigre-doux de la pomme. Les papilles gustatives de Mira étaient complètement stimulées.

Se sentant confiante, elle ouvrit l’Inventaire une fois de plus et, cette fois, en sortit une “Pomme au Lait“. Sans exagérer, c’était un objet de provision que tous ceux des classes Expert avaient toujours avec soi. Cette simple boisson faite de lait et de pomme avait les propriétés d’augmenter la vitesse de récupération du mana des utilisateurs. Après avoir sentit le faible mais doux arôme de pomme, Mira prit une petite gorgée de la boisson couleur crème.

« Délicieux… »

La réflexion avait échappé à ses lèvres. Les deux objets qu’elle avait gouté était comme sortant de leur production: la saveur et la sensation quand ils descendaient le long de sa gorge ne pouvaient pas être meilleure. C’était la première fois que Mira avait mangé une tarte aux pommes, mais elle n’avait jamais pensé être aussi marqué par son goût. La Pomme au Lait, de même, était quelque chose qu’elle n’avait jamais vu avant dans le monde réel mais qui ravissait aussi parfaitement sa langue avec son goût sucré.

Mira prit un profonde inspiration et laissa passer. Tout en regardant les nuages dériver lentement à travers le ciel, elle utilisa tout ce qu’elle avait pour ressentir le monde où elle était. Il y avait la sensation du vent qui faisait flotter ses cheveux, le parfum agréable des fleurs amené à son nez, et même la fatigue qu’elle ressentait, proportionnelle à la distance qu’elle avait parcourue. Enfin, il y avait le goût délicieux de la tarte aux pommes et de la Pomme au Lait répandu à l’intérieur de sa bouche. Une complète sensation de réalité qui était transmis au cerveau de Mira à travers une grande variété de stimulus. Prenant en compte ces faits et les examinant avec attention, peu importe de combien durement elle essayait, Mira ne pouvait rien trouver pour refuser de l’admettre. Ce monde était réel.

Pour le moment, c’était ce qu’elle avait choisi d’admettre, traitant cette endroit comme la réalité. Même si une telle hypothèse était fausse, ça ne ferait aucun problème de considérer ça comme une sorte d’histoire amusante qu’elle avait imaginé. Au contraire, penser que c’était encore un jeu pouvait entrainer quelque chose d’irréversible. Et si elle mourrait et restait morte ? Mira pouvait très bien ne jamais être ne mesure de réapparaitre après être morte. Abandonner toute les options pourrait mener à une très regrettable fin.

Luminaria semblait savoir comment vivre comme quelqu’un de ce monde, donc se dépêcher et rencontrer son amie devait être la priorité. Avec ceci à l’esprit, Mira regarda la route et avança.

 

♦ ♦ ♦

 

Après un moment, quelque chose apparu juste en face de Mira. Il avait un corps gris et des yeux luisant férocement; ses protubérantes canines pointues ruisselantes de salive. Relâchant un grognement féroce, il approcha lentement de sa proie. Un tel monstre était déjà familier à Mira.

Il était appelé “Chien à Dent de Sabre“, le premier obstacle des joueurs débutants. Cette région était le territoire du monstre; et elle était là, une petite fille qui errait hors de la ville et qui s’était retrouvée très loin, entrant dans la forêt seule. C’était quelque chose de si idiot qu’on pouvait penser qu’elle voulait se suicider.

C’était ce que quelqu’un pouvait penser après avoir vu cette situation et avoir jugé Mira juste sur son apparence — au plus, ils pouvaient présumer que sa silhouette ne robe signifiait qu’elle était une Expert. Cependant, ça ne changeait pas le fait qu’elle ressemblait aussi à une petite fille encore en pleine croissance. Si n’importe quel aventurier pouvait voir Mira en ce moment, il aurait probablement sautait à son secours. Apparemment, la Chien à Dent de Sabre pensait la même chose d’elle: ce qui était réfléchit dans les yeux du monstre était juste une frêle et faible jeune fille.

Le Chien à Dent de Sabre dépassait facilement un mètre au garrot et même un adulte pas préparé pouvait avoir des problèmes à lui faire face. Assoiffé de sang, le chasseur approcha lentement la proie qui avait apparemment renoncé à fuir.

Mira pointa sa main droite sur son adversaire. Et, comme si il sentait une sensation inhabituelle précédant l’utilisation d’une capacité, la face du monstre se déforma instantanément sous l’effet de la peur. D’une façon où d’un autre, l’instant suivant, le corps du Chien à Dent de Sabre fut détruit comme si quelque chose l’avait percuté. Des tâches ressemblant à des fleurs rouges apparurent sur les arbres qui étaient directement derrière la cible.

Dans le jeu, le Chien à Dent de Sabre était un des plus fort monstres de bas rang, mais un seul était plus facile à combattre qu’un groupe entier de gobelins. Ce que Mira avait utilisé était la sort nommé 【Xian Céleste: Onde de Choc】, une capacité basique de sa seconde classe, l’Expert Xian. C’était une capacité enfantine qui lançait une onde de choc pour infliger des dégâts, mais quand elle était utilisé pour quelqu’un du niveau de Mira, elle pouvait facilement anéantir le menu fretin.

« Pas de problème avec ça, je pense… »

Mira pouvait utiliser les sorts d’invocation, mais avait voulu vérifier si les capacités Xian était aussi disponible. Avec cet essai, elle avait confirmé que la façon de les utiliser était la même que quand elle était encore dans le jeu.

Enfin, après en avoir fait trop contre son ennemi, la fille se précipita vers sa destination.

 

<Précédent< >Suivant>

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s