La Disciple du Sage

Chapitre 19


Traduction : Magycio


 

Un jardin de fleurs avec une colonne blanche au sommet disparaissant dans les cieux juste en son centre. C’était le décors de la confrontation entre Mira et la bête démoniaque nommé Coquatrix, cette dernière accompagnée de son invocateur, la Démon Inférieur.

« Petits tas de m… »

Juste quand elle avait pensé qu’ils allaient combattre, ses deux adversaires avaient tout simplement fui, la forçant à les poursuivre. Ensuite, un peu plus tard, avec le jardin en arrière-plan, la fille avait enfin réussi à les rattraper ; ceci dit, la Coquatrix n’était pas un monstre qui pouvait facilement rattraper simplement en courant. Elle avait réussi à le faire principalement grâce à son équipement et au terrain. Il y avait différents objets portés par Mira qui contenaient des effets spéciaux et, bien sûr, la capacité d’amplifier la vélocité de sa course était l’un d’eux. De plus, elle avait été assez chanceuse que à cause de sa grande taille, la bête démoniaque avait eu du mal à courir à travers la forêt, de sorte qu’elle s’était simplement résolue à sauter.

Désormais, après avoir regagné la grande distance entre elle et le monstre, la fille invoqua trois Chevaliers Noirs supplémentaires et leur ordonna d’encercler la Coquatrix. À ce titre, incluant les deux se tenant en stand-by à ses côtés, il y avait un total de cinq Chevaliers Noirs. Apparemment contrarié, le Démon Inférieur fixait leurs silhouettes effrayantes, une aura d’intimidation écrasante émise par eux bien qu’ils se tenaient immobile et impassible.

Si ça avait été un seul Chevalier Noir, la bête démoniaque aurait eu confiance en ses capacités à s’en débarrasser. Et sans conteste, le fait était que le vitesse du Chevalier Noir ne pouvait rivaliser avec celle de la Coquatrix. Cependant, le nombre de Chevaliers Noirs avait beaucoup augmenté et, par conséquent, le Démon Inférieur regrettait sa décision de simplement juger Mira sur son apparence.

Néanmoins, il n’avait pas abandonné.

Beuglant, le Démon Inférieur pointa la jeune fille du doigt. Immédiatement, les luisant de folie, la Coquatrix se mit à crier étrangement et se mit à courir vers Mira. En avançant, à chaque fois que ses pattes touchaient le sol, un cratère se formait, faisant s’envoler et se disperser dans l’air la végétation dense qui s’y trouvait avant. Naturellement la bête possédait un poids énorme directement proportionnel à sa taille, et juste les mouvements de ce monstre pour écraser la plupart des choses sur son chemin.

Malgré ça, les serres et le bec de la bête démoniaque n’atteignirent jamais Mira. Le corps massif de la Coquatrice commença à vaciller de droite à gauche car sa patte droite, qui était couverte d’écailles robustes, souffrait d’une grave blessure – les Chevaliers Noirs qui entourait le monstre avaient uniquement visé et frappé cette patte.

(Quand elle a quelque chose à protéger, elle n’hésitera pas à jouer les kamikazes)

Rapidement, la fille avait pris une décision et donné un ordre à ses invocations. Comme elle ne connaissait l’épaisseur que la patte de la bête pouvait avoir, elle avait opté pour une attaque maximale dessus et avait réussi à blesser la Coquatrix, ralentissant les assauts du monstre en diminuant sa mobilité. Résultat, sans suffisamment de support pour sa large ossature, la Coquatrix se replia en trainant de la patte droite.

Mais ensuite, quelque chose arriva. Dans le coin de son champ de vision, à un endroit difficilement remarquable si Mira n’y avait pas prêter attention, le Démon Inférieur courait vers le champs de fleurs.

(Hum ? Il a utilisé la Coquatrix comme leurre ?)

En utilisant l’imposant corps de la bête pour se dissimuler, le Démon s’était éloigné. Ensuite, avant que la fille en ait conscience, le Démon Inférieur imagina un moyen de mener à bien son précieux objectif. Il avait juste encore quelques mètres à parcourir pour atteindre son but, donc certain de sa victoire, le Démon rit de son rire si dérangeant et arbora une expression dégoutante, pleine de joie, dans la direction de Mira.

La fille, cependant, resta simplement debout et daigna seulement tourner la tête pour voir son ennemi – bien qu’il n’y avait aucune nécessité à ça. Elle avait déjà prévu que la cible du Démon Inférieur était le jardin. Ce qu’il prévoyait de faire était encore une question sans réponse, mais la fille était certaine que rien de bon n’en sortirait. Par conséquent, on pouvait dire que tant que le Démon Inférieur n’atteindrait jamais le parterre de fleurs, le résultat serait satisfaisant.

Une bourrasque de vent parcouru les prairies. Et à l’intérieur de ce tumulte était la rage elle-même, vêtue d’un noir de jais. Soudain, le rire qui retentissait s’arrêta et fut remplacé par, immédiatement après, par un hurlement plein de haine qui couvrit toute la zone. Néanmoins, ce son fut aussi bref que le rire et disparu rapidement.

Les restes du Démon Inférieur reposaient sur le sol juste à la destination de la bourrasque qui avait soufflé précédemment, son corps avait été engloutti et tranché en deux par une cruelle tornade de noir. Après plus ample vérification, alors que les yeux vides du Démon fixaient le ciel, il était possible de voir le visage déformé du cadavre, presque comme si la terreur en personne était descendue sur lui. Et enfin, celui qui se tenait à côté de la dépouille était un Chevalier Noir, son épée maculée de sang.

Il était l’un des deux invocations qui étaient aux côté de Mira. Après être arrivé où elle se trouvait actuellement, la fille avait ordonné au Chevalier d’éliminer toute ennemi approchant du champ de fleurs, et il avait rapidement exécuté sa mission. Ar conséquent, elle n’avait aucune nécessité de bouger même d’un seul pas de où elle était.

Comme si de rien n’était, le Chevalier s’éloigna calmement du cadavre et marcha vers son maître. Alors, dans son dos, une brume noire s’éleva dans les airs : c’était la substance faite de pure malveillance venant du cadavre du Démon Inférieur.

« Une seconde… qu’est-ce qui se passe ? »

Comme il n’y avait rien de proche pouvant être maudit, la brume était supposée se disperser et disparaître, balayée par le vent. Mais à la place, faisant preuve d’une sorte de volonté, le smog commença à voler droit devant lui. Comme c’était quelque chose qu’elle n’avait jamais vu ni entendu avant, la fille observa avec prudence les mouvements de la substance pleine de rancœur, laissant complétement le problème de s’occuper de la Coquatrix à ses trois autres Chevaliers Noirs. La brume noire s’approcha de son supposé ennemi, le chevalier invoqué, et le dépassa simplement, continuant de s’éloigner de Mira.

(C’est quoi, ce phénomène ? C’est comme si la substance cherche en fait une cible à maudire…)

Un doigt sur le menton, la fille plissait les yeux, suivant les mouvements du smog.

Sans la moindre brise soufflant sur la plaine, le bruit des pas du Chevalier Noir pouvait parfaitement être audible. Ensuite, comme le rire du désormais mort Démon Inférieur, ces bruits s’arrêtèrent soudainement alors que le Chevalier Noir revenait au côté de la fille. Immédiatement après, venant de où la substance de malveillance était allé, un faible grognement atteignit les oreilles de Mira.

« Donc… Il prévoyait vraiment de maudire ça ? »

Quand la brume tremblante attient enfin sa destination prévue, c’était la Coquatrix qui l’attendait, sa silhouette debout en silence alors même que les yeux du monstre brillaient de haine. Si elle essayait de bouger ne serait-ce que d’un pouce, les Chevaliers Noirs l’achèveraient ; la Coquatrix l’avait parfaitement compris,, malgré son corps couvert de blessures. Par conséquent, en bouillant d’une fureur où se mêlait l’agonie et la folie, la bête arrivait encore à contrôler son besoin de fuir et obéissait calmement aux derniers ordres de son maître, le Démon Inférieur.

Au final, la transformation de la Coquatrix fut spectaculaire.

Tandis que le brouillard noir s’amincissait, le corps du monstre se distordit en quelque chose de plus grand, au point qu’il semblait dangereusement proche du point de rupture et d’exploser comme une bombe. Ensuite, la bête lâcha un extrêmement triste et pitoyable rugissement. Chaque blessure sur son corps s’était refermée par le gonflement de la chair, le seul œil que la Coquatrix arborait encore qui brillait d’une intense envie de tuer devint injecté de sang, révélant une encore plus forte couleur de folie.

Suivant la transformation, la brume disparut complétement, signalant la conclusion de la malédiction. Cette substance malveillance était supposé maudire uniquement les objets contenant un pouvoir, donc quand il a ciblé — entre toutes choses possibles — une bête démoniaque de haut rang, le smog est arrivé à faire quelque chose qui, jusqu’au dernier instant, avait été considéré comme impensable à arriver.

(Penser qu’une telle chose se produirait… c’est aussi parce que le jeu est devenu réalité ?)

Méfiante, Mira examina l’apparence de la Coquatrix après qu’elle soit devenue deux ­— non, trois fois plus grande qu’avant. Que ce soit parce qu’elle avait perdu le contrôle de ses yeux ou qu’elle s’habituait encore à son nouveau corps, elle promenait un regard vide autour d’elle en frissonnant. Encore et encore, la Coquatrix répéta ces actions.

(Oh, eh bien, dans tous les cas, on dirait qu’elle n’est pas devenue quelque chose de gênant)

Avec un petit sourire, la fille soupira et regarda la nouvelle forme du monstre qui, maintenant, était considérablement différent de l’ancienne. Ensuite, au même moment, les trois Chevaliers Noirs se jetèrent sur la Coquatrix en une tornade d’acier noir.

« Oh… apparemment, sa robustesse a augmenté. »

Il y a peu, l’attaque des chevaliers aurait tranché la chair de la bête démoniaque, aspergeant le sol alentour de sang. Mais désormais, c’était complétement différent. Bien que leurs lames endommageaient toujours les pattes, les ailes et le torse du monstre, les blessures n’étaient jamais profondes. En plus, à chaque seconde qui passait, ces blessures se refermaient instantanément, ne laissant à peine qu’une mince cicatrice.

Et pourtant, les Chevaliers Noirs ne s’arrêtaient pas ; au contraire, leurs épées devenaient plus rapide et commençaient à dessiner des trajectoires plus tranchantes. Alors qu’ils continuaient d’attaquer, quand un de leurs coups réussissait à entailler la chair de la bête, ce qui fait revenir à elle la Coquatrix ; jusqu’à maintenant, elle avait observé distraitement les environs.

D’un regard, au moment où il remarqua ses trois ennemis, l’œil injecté de sang écarlate du monstre s’agrandit. Immédiatement, ce même œil fut empli de haine et, alors que la Coquatrix atteint son point critique, elle battit violemment des ailes, essayant apparemment de repousser les chevaliers qui l’attaquaient continuellement. Dès qu’elle le fit, une bourrasque éclata et et balaya la zone autour du monstre.

Les arbres craquèrent, leurs feuilles s’envolant et disparaissant emportées par le vent tandis que l’herbe de la praire ondula violemment, comme des vagues au milieu d’une tempête. Il n’était pas exagérer de considérer cette bourrasque comme une onde de choc en voyant que le petit corps de Mira s’envolait de quelque centimètre du sol. Puis, au moment où la tornade se calma, un grand nombre de morceaux de bois qui avaient été balayés commencèrent lentement à retomber.

« Arriver à faire ça avec juste un battement d’ailes… Je suppose qu’il est devenu considérablement plus fort. »

À venir…

 

<Précédent< >Suivant>

Publicités

2 réflexions sur “La Disciple du Sage

  1. Magycio

    Euh, y en a pas vraiment en faite ^^’
    Je sors les chapitres quand c’est prêt, parfois plusieurs d’un même novel à la suite.
    Mon meilleur rythme, c’est tout les samedis (ou WE) mais là, la trad est assez laborieuse sur certain novel (vu que je suis seul) et mon emploi du temps est assez serré. donc bon, voilà quoi.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s