La Disciple du Sage

Chapitre 15


Traduction: Magycio


Après le succès du test de tir du Canon à Résonance, les chercheurs et les ingénieurs du laboratoire commencèrent à analyser les données obtenues; pendant ce temps, les membres principaux étaient rassemblés dans la salle de développement avec quantité de documents éparpillé devant eux, discutant de comme utiliser l’arme et comme la produire à la chaîne dans le futur.

Quant à Mira, elle était aussi dans le pièce, mais s’éloigna rapidement de l’ennuyeuse discussion gouvernementale et décida de regarder quelque chose sur une étagère où était aligné de nombreuses choses différentes/

« Bon Thoma. On dirait que nous sommes parvenu à l’activer avec succès. Mais pourtant, est-ce que tout fonctionne correctement ? »

« Oui, nous parfaitement supprimé le recul. Je crois que le canon peut déjà achever de petites tâches pour nous. »

Répondit Thoma, la personne en charge de l’expérience, au roi avec confiance. En entendant la réponse, Salomon hocha la tête, visiblement satisfait.

« D’ailleurs, quand allez-vous commencer la production de masse du canon ? Avec une telle puissance de feu, la Maison Wellesly investira évidemment dans la production de l’arme. »

Quand l’un des nobles se pencha avec impatience en avant, d’autres indiquèrent aussi leur intention d’aider.

« Euuh, en parlant de ça, il y a un petit problème… »

Dit Thoma, confus, puis il récupéra un document et le posa sur la table. Sur le document était écrit des informations relatives aux projectiles du Canon à Résonance et la réserve de matériaux utilisés comme carburant.

« Comme vous pouvez le voir, un seul tir requiert une gemme raffiné et deux gemmes de scellement. »

L’ingénieur expliqua le procédé derrière le fonctionnement du canon. En bref, ils devaient d’abord prendre une gemme raffinée comme projectile. Après quoi, ils devaient extraire l’énergie des gemmes de scellement et en charger le projectile.

Spécialement développé pour emmagasiner facilement l’énergie, les gemmes raffinées pouvaient être crée grâce au procédé de raffinage. Pour faire simple, le Canon à Résonance était un dispotif qui extrayait l’énergie des gemmes de scellement, l’amplifiant et faisant feu avec cette énergie. La gemme raffinée utilisée comme projectile servait à fournir une direction au torrent d’énergie relâché. Avec la particularité de la gemme a facilement emmagasiné l’énergie, le flux destructeur était attiré par elle et la détruisait, étant éjecté du canon simultanément. Plus grosse la gemme raffinée était, plus la gemme durerait avant d’être détruite par le flux destructeur d’énergie; en contrepartie, la portée du canon augmentait aussi. Et ils avaient besoin d’un dernier objet. Une gemme de scellement de foudre pour faire fonctionner le Canon à Résonance.

♦ ♦ ♦

« Si tout le monde collabore, la production de masse serait facile mais le principal problème reste lié à ces gemmes, celles de scellement et raffinée. »

Après avoir fini, Thoma prit un profonde et poussa un tout aussi profond soupir. Le problème dont il parlait était la méthode pour obtenir la gemme de scellement de foudre et celle raffinée. Actuellement, plusieurs individus dans le royaume d’Arkite avaient les compétences nécessaires à la création de ces dernières; pour la plupart, cependant, ils ne pouvaient créer que des gemmes de qualité moyenne, seulement capable de rendre le canon opérationnel à un niveau minimum. Le bon côté était que, même avec de telles contraintes, le Canon à Résonance était une arme terriblement puissante, comme l’avait démontré le test de tantôt.

La production en masse était quand même possible. Avec quelques efforts, ils pouvaient aussi trouver une solution à l’approvisionnement en projectile. D’un autre côté, les armes produites ne pourraient alors qu’utiliser leur puissance de tir minimale. Vu que sa création adorée, au terme de longues années de dures labeurs, ne pourrait pas montrer toute l’étendue de sa puissance, l’ingénieur fixa les papiers, frustré.

« Je crois que j’ai la solution à ce problème juste là. »

Tandis que Thoma se tenait là, tristement, Salomon plaça avec joie plusieurs gemmes sur la table — certaines émettaient une faible lumière.

« C’est… une turquoise et une pierre de lune. Et là… une gemme de scellement ? Mais Sire Salomon, elle ne semble pas être d’assez bonne qualité, comment cela résolverait-il notre problème ? »

Turquoise et pierre de lune. Un grand nombre de gemmes apparaissant naturellement avaient la capacité d’emmagasiner du pouvoir, exactement comme celle que le roi montrait; donc, à la place de servir juste d’ornement, elles étaient aussi utilisées dans une grande variété d’autres domaines. Enfin, celles émettant une lueur pâle était des gemmes qui renfermé déjà de l’énergie. En d’autres mots, c’était des gemmes de scellement.

Ce que ce Salomon avait posé sur la table n’était pas des choses particulièrement inhabituelles: tous ces objets étaient simplement des gemmes ordinaires. Par conséquent, tous doutaient de ce que le roi venait de dire; toutefois, ils se souvenaient aussi que le garçon avait dit des mots similaires d’un ton provocateur de multiple fois par le passé, ils attendirent donc calmement la suite.

« Bien, viens avec moi~ »

« Quoi- ! Qu’est-ce que c’est maintenant ? »

Venant d’un coin de la pièce, une voix d’une fille hystérique retentit, attirant instantanément l’attention et le regard de tous le monde. Quand il vit ceci, l’insouciant Salomon ne put s’empêcher de laisser échapper un petit rire. Luminaria tirait Mira par les bras tandis que la fille, exactement comme un enfant, luttait alors qu’elle était écrasé contre la poitrine de son amie. Après avoir été placé en face de la table, Mira jeta un regard mauvais à la moue de Luminaria; un moment plus tard, cependant, quand la fille remarqua que tout le monde dans la pièce la regardait, elle recula rapidement.

« Donc, de quoi as-tu besoin ? »

Demandant d’une certaine manière à sauver les apparences, cette fois, elle transperça du regard le garçon.

« Désolé, j’ai une faveur à te demander. »

Avec un sourire où il n’y avait pas une trace d’inquiétude, Salomon prit quelques gemmes sur la table.

« Mira, peux-tu les raffiner ? »

Devant Mira, il tenait deux turquoises et trois pierres de lune. Les personnes les entourant concentrèrent leur attention sur ces objets.

« Hmm, attend, donc j’ai juste à faire ça ? »

Pourtant, bien qu’elle tendait les bras les bras pour recevoir les gemmes, Mira ne pouvait pas les prendre puisque ses mains tenaient déjà quelque chose: deux modèles réduits de robots grossièrement fait qu’elle avait trouvé sur une étagère plus tôt. Dans sa main droite, elle tenait un robot rouge et dans sa gauche, un robot bleu. Comme il y avait une inscription indiquant qu’on pouvait les assembler sur les modèles réduits, la jeune fille les manipulait, essayant de trouver un moyen d’en faire un plus gros robot, mais elle avait été arrêtée avant d’y arriver quand Luminaria l’avait attrapé.

« … »

« Euh… puis-je les tenir pour vous ? »

« … Oui, s’il vous plait. »

Un silence pesant planait sur la salle qui fut seulement briser par un bruit métallique quand Mira posa les deux étranges robots dans la main de Soliman.

Ayant maintenant les mains libres, Mira prit les gemmes et, à ce moment, Luminaria apparu encore, amenant un grand panneau. Quelques Experts aidèrent ensuite la femme en tenant les coins de cet énorme objet et le posèrent sur la table.

« C’est un établi de raffinage ? » laissa échapper Thoma au moment où il vit les innombrables formes et symboles gravés dessus.

Un établi de raffinage était un outil spécial utilisé dans le procédé de raffiner des objets. Sur sa surface, un motif complexe était formé par les différents symboles s’entremêlant dessus, chacun ayant une signification différente : décomposition, combinaison, transmutation, conversion et condensation.

« Est-ce que par chance nous allons les raffiner ici ? Ça ne prendrait pas trop de temps ? » demanda Edward.

C’était une réaction normale en considérant que, actuellement, dans le royaume d’Arkite, même la personne maitrisant le mieux les techniques de raffinage avait besoin de trente minutes pour créer une seule gemme raffinée. Plusieurs nobles et Experts qui le savaient aussi hochèrent la tête.

« Eh bien, vous comprendrez bientôt après l’avoir vu. Allez Mira, je compte sur toi. »

« Bon sang, et j’étais pourtant si proche d’y arriver … »

Se plaignant à voix basse, Mira se tint devant le établi de raffinage. Du coin de l’œil, elle pouvait voir les deux robots tenus par Soliman; la jeune fille était presque sûre qu’avec un petit peu plus de temps, elle aurait trouvé un moyen de les assembler. Pour cette raison, Mira décida de rapidement finir ce qu’on lui avait demandé. Pour commencer la procédure, elle disposa les gemmes sur le panneau et plaça ses mains dans la position adéquate.

Quelques instants plus tard, le motif gravé s’illumina faiblement. En même temps que de contrôler minutieusement l’amplitude de pouvoir qu’elle utilisait et l’activation de chacun des symboles sur le panneau, Mira décomposa les gemmes, extrayant uniquement leur propriété de stockage, les condensa et finalement, les combina. Au milieu d’une lumière étincelante et vacillante, les gemmes se transmutèrent en objet différent. Ensuite, juste peu de temps après qui Mira ait commencé le processus, elle enleva ses mains du établi de raffinage.

« Ah ! Vous ne pouvez pas retirer vos mains tant qu’il…! » paniqua Thoma mais il s’arrêta quand il vit, de ses propres yeux, les particules de lumières qui surgissaient du panneau en tourbillonnant. Son souffle fut coupé alors qu’il observait d’un regard intense ce qui se passait.

« C’est… »

Alors que la lumière s’atténuait, à la place des multiples gemmes qui y avaient été placé, une seule gemme transparente était présente sur le établi de raffinage. Avec sur le visage une expression de total incompréhension de ce qu’il voyait, Thoma approcha son visage de l’objet translucide pour l’observer, si près qu’il la touchait presque.

« C’est une gemme raffinée… impossible… comment créer quelque comme ça en si peu de temps… »

La raison de son étonnement s’expliquait facilement, Mira avait créée cette gemme en moins d’une minute.

« Je vous l’ai dit, elle est la disciple du Dunbalf. Mira a hérité de toutes les techniques de son maître. »

Salomon gonfla crânement sa poitrine, comme s’il était le seul capable d’une telle prouesse. Et plutôt que d’être quelqu’un qui avait hérité des compétences de son maître, Mira et Dunbalf était une seule et unique personne, donc c’était évident qu’elle pouvait le faire. Cependant, comme ce fait était secret, l’explication du roi était suffisante; donc, sans objecter, la jeune fille opina du chef.

La quantité d’énergie pouvant être emmagasiné dans chaque gemme était quelque chose de déjà établi naturellement mais en appliquant le procédé que Mira venait juste d’utiliser – combiner plusieurs gemmes ensemble –, il était possible de réaliser une gemme raffinée. Comme elles étaient capables de retenir bien plus d’énergie que les autres gemmes, les gemmes raffinées étaient considérées comme des objets précieux et très utiles.

« Je savais que messire Dunbalf était le créateur de la technique de raffinage, mais je n’aurai jamais cru que même son disciple la maitriserait aussi bien. »

Le regard de Thoma se déplaça alors de la gemme à Mira. Cette fille pouvait être la personne qui permettrait son arme, le Canon à Résonance, de fonctionner à pleine puissance. En pensant ça, tout son corps se mit à trembler sous le coup de l’excitation.

« Très bien alors, Mira, pouvez-vous aussi combiner ceci avec la gemme raffinées ? »

Quand le jeune homme posa trois gemmes de scellement sur l’établi de raffinage, Mira répondit simplement un “D’accord“ et plaça les trois nouvelles pierres dans la bonne position sur le panneau. Elle débuta ensuite, une fois de plus, le procédé de raffinage.

Similaire à ce qui c’était passé avant, cela prit moins d’une minute pour que la lumière se disperse, mais cette fois-ci, une seule gemme de scellement toute neuve et luisante demeurait sur le panneau : l’énergie emmagasiné dans les trois gemmes de scellement avait été extraite et injectait dans la gemme raffinées. Avec le procédé de raffinage, il était possible de combiner ensemble l’énergie de gemmes et de l’infuser dans une gemme raffinée, créant une gemme de scellement encore plus puissante au final.

« Voilà. C’est suffisant ? »

« Oui, c’est parfait. »

Salomon prit la gemme nouvellement crée et hocha de la tête, complétement satisfait. À la place de la faible lueur émise pas les gemmes servant de matériaux bruts, la gemme de scellement raffinée débordait de lumière, l’énergie considérable qu’elle contenait était évident.

« Avec ça, je crois que nous pourrons résoudre notre problème avec les gemmes raffinées et celles de scellement, » dit le roi en tendant la gemme de scellement à Thoma.

« Oui ! Bien sûr que c’est suffisant pour nous ! » répondit l’ingénieur-en-chef avec un sourire, la gemme posait avec précaution dans la paume de sa main.

♦ ♦ ♦

Au moment où tout le monde à parler des questions relatives au Canon à Résonance, Mira, avec les deux robots en main, marcha vers un coin de la pièce et s’y assit. Les modèles réduits émettaient des bruits métalliques pendant que la jeune fille bataillait avec. Peu de temps après, un homme en robe s’approcha de où elle était.

« Mira. Peux-tu m’accorder un petit moment pour discuter. »

« Je suis occupée là, revenez plus tard, » répondit-elle sans même lever les yeux des parties amovibles des robots. Alors, un peu frustré, l’homme se pencha et l’implora d’un “S’il te plait, juste un petit moment“, Mira soupira et se tourna vers lui.

Cet homme, portant une robe bleu et noire, avait des cheveux argents brillants qui atteignait se épaules et, avec ses très beaux traits faciaux, était très séduisant. Quand elle vit son visage, la jeune fille le reconnut.

« Hé, c’est toi Cleos ? »

« Ah là là, tu sais déjà qui je suis ? »

Evidemment, c’était la première fois qu’il la rencontrait en tant que “Mira“. Toutefois, ce n’était pas le cas pour Dunbalf. Cleos, un demi-elfe, demi-esprit de la lumière, était un des serviteurs affilié à la Tour de l’Invocation. Si quelqu’un emmenait un membre de la race des esprits de la lumière dans les ténèbres d’un donjon, grâce à leurs capacités spéciales, on pouvait ne pas apporter de lampe ou toute autre forme d’éclairage. D’ailleurs, Dunbalf emmenait souvent cet utile domestique dans les donjons avec lui.

« Ah… oui, mon maître m’a parlé de toi. »

Quand elle avait vu son visage, elle l’avait instantanément reconnu et avait laissé échapper ces mots sans arrière pensée; Alors, afin de corriger cette erreur, elle avait répondu une excuse plausible. Disant “Donc c’est pour ça,“ Cleos sourit, légèrement heureux.

« Alors, permets moi de me présenter moi-même cette fois-ci. Je suis Cleos, travaillant comme remplaçant du Sage de la Tour de l’Invocation. »

« Je suis Mira. »

Après ces salutations d’usage, Mira se rappela immédiatement un terme qui venait juste d’être utilisé par l’Expert : “remplaçant.

« Maintenant que tu le dis, je me rappelle que Graia m’avait dit que des personnes travaillaient à la place des Sage. Donc tu es l’un d’entre eux, hein ? »

En tant que remplaçants de ceux des Neuf Sages qui étaient manquants, ils étaient essentiellement des individus importants de leurs tours respectives.

« Plus ou moins, tu peux dire que j’ai été forcé de prendre ce poste. Ils m’ont recommandé car j’étais celui qui avait passé le plus de temps avec messire Dunbalf lors de ses voyages. Eh bien, en même temps, c’est un peu la même chose pour les autres. »

« Oh, je vois… »

C’était une raison plutôt simpliste mais pas mauvaise comme critère de sélection. En parlant exclusivement de force, Cleos était l’un des meilleurs choix parmi les serviteurs de Dunbalf, en considérant que le Sage sortait toujours avec lui dans des endroits extrêmement dangereux. Et comme Cleos venait de le dire, les autres remplaçants avaient été choisis sur un critère similaire. Tous avaient l’expérience d’être emmené dans des zones de haut niveau, donc qu’ils soient d’accord ou pas, c’était un fait que ces personnes étaient fortes.

« D’ailleurs, Devrais-tu vraiment être ici plutôt que de rejoindre leur conversation ? C’est une arme très importante, non ? » demanda Mira en jetant un œil à la table où Salomon et les autres discutaient du canon.

« C’est bon, ne t’inquiète pas. Nous, les remplaçants, sommes juste venus pour voir l’essai du Canon à Résonance. »

« Hm, “nous“ ? Donc il y en a d’autres ici dans la même position que toi ? »

Mira balaya la pièce du regard et vit plusieurs Experts en robe qui étaient adossés au mur, chacun faisant ce que bon lui semblait, exactement comme Cleos.

« Après avoir fini avec les questions importantes, il semble qu’ils vont parler des détails de la production en masse. C’est le champ d’expertise de Sire Salomon et des nobles. »

« Et c’est pourquoi tu es venu ici, hein… » conclut la jeune fille.

Et elle revint alors aux robots dans ses mains, recommençant une fois encore à les examiner sous toutes les coutures, cherchant un moyen de les assembler. Ensuite, bien qu’ils continuaient de mener une discussion sans queue ni tête, cela devenait éventuellement un monologue de l’Expert, qui se plaignait du nombre d’endroit dangereux où Dunbalf emmenait les personnes sous ses ordres; avec un sourire amère, Mira continuait juste la conversation en agissant en bon béni-oui-oui.

<Précédent< >Suivant>

Publicités

4 réflexions sur “La Disciple du Sage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s