Berserker of the Gluttony

Chapitre 2 : L’éprouvante compétence de la Gloutonnerie


Traduction: Magycio


Après avoir bu mon vin, je décidai d’aller voir comment allait Roxy avant de rentrer à ma maison décrépite. À cause de l’incident avec le groupe de Rafal, j’étais inquiet pour elle.

Malgré que Rafal soit sournois, je ne pense pas qu’il commencera à la harceler immédiatement. Toutefois, à cause de sourire de mauvais augure qu’il avait montré en partant, je ne pouvais pas me le sortir de la tête.

Si quelque chose arrivait, je n’aurais peut-être pas la force de la protéger mais, du moins, je pourrai faire rempart de mon corps.

Avec le clair de lune, je pu repérer la porte du château. Elle était à son poste, remplissant son rôle parfaitement.

J’étais soulagé, avec ça, je peux avoir l’esprit tranquille, il semble que mes inquiétudes étaient infondées.

Pour la fille qui faisait son travail correctement, « Dame Roxy, faites de votre mieux » l’encourageai-je du fond du cœur.

Et ensuite, alors que j’allais rentrer chez moi, je remarquai une ombre gravissant le rempart à l’est.

C’était l’angle mort de Roxy et des autres gardes mais je pouvais le voir clairement d’où je me tenais.

Je suis sûr que c’est un voleur. Ce voleur semble escalader le rempart pour s’introduire dans le château en plein milieu de la nuit. À toute hâte, je couru vers Roxy.

« Dame Roxy, c’est urgent ! »

« Qu’est-ce qu’il y a ? Tu n’es pas encore retourné chez toi…? »

« En prenant un peu l’air, j’ai vu une personne suspecte s’introduire dans le château. Il a escaladé le rempart est. »

« C’est vrai ? »

« Oui, je l’ai vu de mes propres yeux. »

Je me sens mal-à-l’aise de lui demander soudainement de me croire. Néanmoins, après Roxy m’ait regardé droit dans les yeux.

« Je te crois. Je vais y aller, peux-tu rester ici pendant ce temps ? »

« Oui. »

Roxy me donna alors la lance avec l’emblème du royaume.

« Puisse la fortune de la guerre être avec vous, dame Roxy. »

« Je m’en occupe. J’ai mon arme avec moi. »

Elle dégaina une épée argentée et courut dans la direction que j’avais indiquée. Tellement rapide… elle est bien un paladin.

Sa silhouette disparut dans la nuit avec une étonnante rapidité.

Bientôt, j’entendis le cri d’un homme. Je peux facilement imaginer Roxy vainquant les voleurs les uns après les autres.

D’après le nombre de cris, il devait y avoir plusieurs voleurs. Deux, non, je suis certain qu’il y en a trois.

Mais Roxy est un paladin. Elle ne perdrait pas contre des voleurs.

Sans surprise, les cris s’arrêtèrent et la nuit redevint calme.

Soulagé, je pensai que c’était terminé quand un homme adulte surgit des ténèbres pour courir dans ma direction.

Je suis sûr que c’est un voleur qui a échappé à la lame de Roxy. En approchant, son apparence devenait progressivement plus distincte grâce au clair de lune. C’est… Mon souffle se coupa.

Son bras droit est coupé et il essaye désespérément d’arrêter le saignement avec sa main gauche. Il court vers la sortie où je me trouve.

Il est très pâle, surement à cause de l’anémie causée par l’énorme perte de sang.

Je levai ma lance. Je ne peux pas le laisser passer. Pour dire vrai, même si cet homme mourra bientôt, il est toujours un voleur qui doit être tué.

Je remplaçais Roxy en tant que garde, si je laisse cet homme partir, je lui causerai des problèmes.

Je dois le tuer.

Mon adversaire est blessé, je devrais pouvoir le mettre à terre même sans force. Je me concentrai et tendis la lance de toutes mes forces vers le voleur.

Par chance, la lance transperça le voleur au niveau du cœur.

Le voleur saisit ma lance en me fixant intensément ; beaucoup de sang jaillit de sa poitrine et alors, il tomba sur le dos.

Pendant un moment, ses mains et ses pieds se convulsèrent puis s’immobilisèrent. Le voleur est certainement mort.

« Je l’ai fait. Je l’ai battu… hein ?! »

Soudain, je sentis quelque chose s’écouler dans mon corps. Après cela, j’entendis une voix dans ma tête.

 

[Évaluation, Lecture des pensées, Dissimulation, Maitrise de l’épée à une main ont été ajoutés aux compétences]

 

Ajouté au statut ? Ajouté aux compétences ? Quelle est cette voix ? Qu’est-ce qui se passe ?

Et ensuite, j’eus un sentiment de plénitude pour la première fois. Même ma faim que je n’arrivais pas à satisfaire, même en mangeant beaucoup, était rassasiée. À l’instant, j’avais le meilleur et le plus satisfaisant des sentiments.

Tandis que je nageais encore dans cette mystérieuse euphorie, Roxy courut vers moi, paniquée.

« Tu vas bien ? Tu n’es pas blessé ? » me demanda-t-elle en prenant la main et cherchant des éventuelles blessures.

(Je suis inquiète… D’une certaine manière, j’ai dépassé les bornes… Ah, j’étais si inquiète)

Quoi ? Je peux entendre la voix de Roxy directement dans ma tête. Elle ne parle pas mais je peux entendre sa voix ?

« Qui a-t-il ? »

« … Non, ce n’est rien. Je n’ai reçu aucunes blessures. »

(C’est vrai ! Je suis heureuse… je suis vraiment heureuse)

J’entendis encore la voix dire qu’elle était vraiment soulagée de me voir sauf.

Est-ce les pensées de Roxy ? Et ensuite, quand elle retira sa main, je ne l’entendis plus.

C’est étrange, en effet. Peut-être était-ce dû la tension de la bataille ; J’ai entendu dire qu’on pouvait être victime d’hallucinations auditives. Comme l’autre personne est un paladin, je ne peux la toucher pour vérifier.

Il y avait 10 voleurs au total essayant de s’introduire dans le château. Même si Roxy était toute seule, elle est assez forte pour leur faire face. J’ai tué une personne qui lui avait échappé. Ce fut uniquement possible car elle l’avait blessé mortellement.

Par conséquent, tout le mérite revient à Roxy.

« Dame Roxy, prenez tout le crédit pour vous s’il vous plait. »

« Ça ne va pas ? Tu n’en as pas tué un ? »

J’ai ma raison. C’est mon employeur, Rafal.

S’ils ont vent de cet incident,, ils se mettront en colère que j’ai reçu l’aide d’un des autres paladins et je ne sais pas ce qu’ils me feront plus tard. En plus, Rafal n’a pas beaucoup d’estime pour Roxy, donc il me blâmera encore plus.

«  Si sire Rafal entend parler de ça, ma situation empirera… »

« Ah… En effet. Je comprends. Nous allons faire comme tu l’as proposé. »

« Merci sincèrement. »

« Celle qui devrait te remercier, c’est moi. Si tu ne m’avais pas prévenu, ce serait devenu mon erreur. »

Bien qu’elle soit un paladin qui a la meilleure des vies, la compétition entre eux semble être des plus dures. Je n’en connais pas la dureté toutefois car je suis au bas de l’échelle.

« Donc laisse-moi te donner une récompense s’il te plait. »

« Non, c’est bon, qu’un paladin me dise ça… »

Comme il ne semblait pas que moi, qui étais toujours soumis par les autres, appréciais son geste, elle gonfla les joues et fit la moue. Je fus surpris car elle n’aurait jamais fait normalement ce type de visage. Je sentais qu’elle agissait un peu plus familièrement avec moi.

« Voyons… Oh oui. »

Roxy claqua des mains et fit un geste spécifique.

Bien que je vais recevoir une récompense, je me demande ce qu’elle sera ? J’attends avec circonspection.

Puis une remarque scandaleuse sortit de sa bouche.

« Veux-tu travailler pour la famille Heart ? Je demanderai à mon père, je suis sûre qu’il acceptera. »

« Hein ?! Mais je n’ai aucune compétence… C’est au-delà de mes capacités. »

J’ai été juste chanceux plus tôt, même si on me demandait de faire de nouveau la même chose, je pense que j’en serai incapable.

« Après tout… pour moi… »

Frustrée par demi et vague réponse, elle perdit sang-froid et me fit une déclaration osée.

« Tu n’as pas à t’inquiéter de la famille Burix. Ou préférais-tu travailler pour eux pour le restant de ta vie ? »

« Euh… »

Il semble que Roxy ait vu mon hésitation à cause du harcèlement de la famille Burix. Elle est allée si loin pour me dire qu’elle voulait m’embaucher. Je sens que je vais pleurer.

Ce Rafal et son groupe sont les pires. Ils me feront travailler jusqu’à ce que j’en crève.

D’un autre côté, ma vie serait plus rose en travaillant sous les ordres de Roxy qui est gentille et jolie.

Pour être honnête, j’étais depuis le début un admirateur de Roxy.

Mon souhait n’est-il pas fondamentalement rempli ?

« Absolument, merci du fond du cœur, dame Roxy. »

« Ce n’est rien. Comme il est déjà trop tard aujourd’hui, viens à la résidence Heart à midi demain. Je t’attendrai. »

Je suis ravi, comme si j’allai sauter comme un cabri. Je m’inclinai devant Roxy de nombreuses fois et ensuite, je partis.

Après  que la porte du château soit hors de vue, je sautai et lever le poing vers le ciel dans une pose triomphale.

Enfin, la chance a tourné en ma faveur. D’une certaine façon, mon corps me semble plus léger que d’habitude, c’est une bonne chose, je suppose ?

Dépêchons et rentrons à ma maison décrépite pour me préparer pour demain.

 

<Précédent< >Suivant>

Publicités

2 réflexions sur “Berserker of the Gluttony

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s