News du soir, désespoir

La pièce était noire, si noire qu’on aurait dit que toute l’obscurité du monde s’y était rassemblée.

Les murs étaient couvert de rayonnages, de livres rangé sans aucun ordre apparent, au grès des lectures du propriétaire, L’Edda de Snorri Sturluson côtoyait Sapiens de Yuval Noah Harari. Sur une autre étagère, Contes fantastiques de Bretagne reposait contre L’Expérience Utopia de Robert Ludlum.

On y voyait des Sherlock Holmes côtoyant des aventures d’Arsène Lupin, des thrillers venus des froides contrées nordiques, des mangas, des comics américains et des lights novels orientaux et bien d’autres.

Une bibliothèque éclectique pour une personne qui ne l’était pas moins.

Au centre de la pièce, penché sur deux écrans d’ordinateur se trouvait le résident des lieux. Le martèlement des touches du clavier était la seule chose qui troublait le silence.

La silhouette éclairé par la lumière blafarde des écrans n’avait plus rien d’humain, ses yeux fixant les écrans étaient recouverts par une pellicule grise, ses cheveux étaient hirsutes, ternes. Il était plié en deux, semblant avoir des milliers d’années et n’ayant plus vu le soleil depuis tout autant de temps.

Finalement le mouvement effréné de ses doigts sur le clavier s’arrêta, il fixa ses mains sans les voir, comment s’il n’arrivait pas à y croire.

Puis il partit d’un rire hystérique d’une voix grêle et cassée.

« Hahahahah, fini ! J’ai fini ! Enfinnn ! »

Il tendit ensuite un bras décharné vers un livre et caressa sa couverture d’ébène amoureusement du bout du doigt.

« Bientôt, mon précieux, bientôt. Patiente encore un peu. »

Comme si le simple contact de ce livre lui faisait regagner son énergie, ses yeux redevinrent bleus et clairs, ses cheveux reprirent leur couleur brune pleine de vie. Il se redressa. Même ses habits, qui étaient auparavant rapiécés, semblaient désormais sorti de l’atelier du meilleur tailleur.

Il fit craquer ses doigts. Sa voix avait retrouvé sa tonalité d’antan.

« Bien, passons à la partie amusante. »

 


 

Bonjour à tous,

Bon, j’exagère un peu, mais disons que, en ayant le volume 2 d’Overlord dans ma demeure, la traduction de ce chapitre ne m’a jamais paru aussi longue (si, si, je vous assure.)

Bon alors, j’ai changé quelques petits trucs dans LDS, notamment les majuscules (Démons Inférieurs, Gobelins par exemple) car avis aux futurs traducteurs, l’abus de majuscules, c’est un truc typiquement américain, je vais garder le style français: majuscule en début de phrase et pour les noms propres et les objets en unique exemplaire. Ensuite, j’ai remplacé Expert en Invocation et Expert en Sorcellerie (et en gros toutes les classes experts) par expert-invocateur, expert-sorcier etc… car la première option me paraissait un peu lourde. c’est tout pour LDS.

Pour ONFC (y aura pas de chapitre, calmez-vous), je m’étonne que vous ne vous soyez pas étonné avec l’apparition du nom « Grête » dans les derniers chapitres. Je vais tout de même expliqué ce que j’ai compris sur les sites us, le terme japonais est Karisha, une fusion de Crête et Grèce en japonais (en us, c’est Cretia : Crete + Grecia). J’ajoute que les pyrèthres de Dalmatie et tout ce qui a été dit sur la pyrèthrine dans le chapitre précédent est vrai, j’ai vérifié en traduisant.

Chapitre là, LDS 17

Voilà, fini, je vais pouvoir aller me perdre dans la douceur et la volupté d’Overlord (bien que je sache ce qu’y s’y passera, je rappel que j’ai bossé à la MnS à l’époque.)

Bonne lecture à vous et à moi.

Magycio

Publicités

Une réflexion sur “News du soir, désespoir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s